Pages

16/10/2015

La piste cyclable Toussus/Buc et la Véloscénie une opportunité pour nos économies régionales et communales à réaliser avant 2018

La Véloscénie : 450 km d’itinéraire vélo de Paris au Mont-Saint-Michel, entre pistes aménagées, voies vertes, petites routes balisées et chemins forestiers… quelle belle idée ! 




Pourquoi la Véloscénie ?
Des ambitions pour proposer une offre touristique durable en réponse aux attentes des clientèles et valoriser les territoires tout en favorisant les déplacements doux.
La Véloscénie a été reconnue comme un itinéraire structurant du schéma national des véloroutes et voies vertes en 2010 quand le Ministère chargé du tourisme définissait comme nouvelle priorité la  « France à vélo ». Les Régions et Départements concernés ont donc inscrit ce projet comme une action prioritaire. Ils se sont accordés pour offrir aux cyclistes, depuis 2012, la possibilité de découvrir à vélo les territoires tracés par la Véloscénie.
Il mobilise les acteurs publics et privés autour d’un ambitieux projet en faveur des déplacements doux. Un circuit  qui permet de se connecter en plusieurs endroits à d’autres itinéraires majeurs tels que La Loire à Vélo, Le Tour de la Manche, La Vélodyssée ou encore l’Avenue Verte Paris-Londres.

Nos communes et la Véloscénie
En ce qui nous concerne,  Versailles, Buc, Les-Loges-en Josas, Toussus-le-Noble et Chateaufort, font partie de l’itinéraire du circuit Ile-de-France. 
D’abord, la Coulée verte mène sans voitures à Sceaux et à Massy. Puis un parcours provisoire sur routes, vers les vallées de la Bièvre et de l’Yvette avec une variante qui offre un majestueux détour par Versailles.

Dans le schéma ci-dessus nous souhaiterions, mis à part le tracé rouge retenu curieusement et sans attrait qui passe dans une zone industrielle, la réalisation rapide du tracé de couleur verte déjà acté et qui longe six sites d’intérêt, sur les terres du Grand Parc de Versailles, Domaine de Chasse du Roi Soleil, à la Porte du Parc Naturel Régional de la Haute Vallée de Chevreuse et sur un plateau « Berceau de l’aviation » qui a vu l’existence de 8 aérodromes dont celui de Toussus qui fêta son centenaire en 2007.

Un projet acté à terminer rapidement eu égard à la demande croissante des populations du plateau en matière de circulations douces, et notamment celles  au quotidien, des collégiens, des lycéens, et les nombreux déplacements vers les entreprises des zones d’activité de Buc et de Loges en Josas. Une réalisation qui pourrait être  bénéfique à tous les partenaires, si terminée avant 2018, année où pour la première fois de son histoire en France la « Ryder Cup » se tiendra au Golf National. Une année butoir pour bénéficier des retombées économiques sans précédents pour nos communes et notre Région.

Un évènement sportif qui draine sur 3 jours, environ 250.000 personnes et réalise 150 Millions €.