Pages

26/06/2012

Heli Union, ACOP, Aériapole, partenaires des Ruches


Ruchers Toussus 2012 par grainesdetoussus
Les dix ans d'existence de Arc en Ciel Communication et l'inauguration des ruches sur l'aéroport de Toussus ne seront pas passé inaperçus, malgré le mauvais temps et le vent qui ont empêché le fameux night glow de sept montgolfières d'être installé.

C'est donc autour de ses amis, du monde de l'aviation et d'ailleurs que Patricia Lamy a inauguré les trois ruches qui ont trouvé preneurs. La première ruche sera baptisé Heli Union. Le nouveau directeur a voulu marquer la présence de sa compagnie au travers de ce projet de miel et d'abeilles sur Toussus.
De même Christine Ascione et l'Aeroclub de l'Ouest Parisien (ACOP) seront partenaires ainsi qu'Aeriapole de Gérard Finan.
Le troisième étant désigné à Arc en Ciel Communication.
L'enthousiasme  des présents lors de cette fête conduira plusieurs autres entreprises à s'intégrer à ce projet.
Lors de cette fête, très réussie, nous avons compté la présence de plusieurs personnalités du monde de l'aviation, dont M Michel de Ronne, Directeur d'ADP, de François Georges ancien président de AéCF, d'Alexandre Couvelaire d'Euralair, du directeur d'Heli Union, Thierry Vigoureux, du Point, de Jean Pierre Trimaille PDG d'Aero Entreprise, du Maire de Buc, Jean Marc Le Rudulier, etc...

Dominique Méglioli du magazine Volez et ses collaborateurs de la PAF (Pilotes Apiculteurs de France) qui ont installé les ruchers au Bourget, ont initié tous les présent à la première récolte de miel. Une expérience bien surprenante et délicieuse.

Un buffet largement garni, cuisine salée sucrée au miel, évènement oblige, a été finement préparé par Thimothée, du Restaurant des Quatre Saisons à Toussus.

Un remerciement à la communauté d'arche-Aigrefoin qui a apporté sa contribution au décor et aux avions en papiers, qui ont activé un paravent léger et aérien à l'orchestre et leur danseuse de claquettes.

Derniers, mais non des moindres, bravo à aux acteurs qui ont monté la mise en scène de la pièce de Théâtre sur le thème des abeilles, pour l'occasion.

Avant de clore la soirée, chacun des présents a eu droit à remplir son flacon de miel de cette première récolte et partir avec le livre "d'Azur et d'Or" offert par Aériapole, afin que le passé de notre territoire éclaire le futur de notre Région.

21/06/2012

E-aviation et les enfants d'Epône

Ils étaient une cinquantaine d'élèves, entourés de leurs professeurs et des responsables d'ASF, agglutinés autour des avions en rêvant du vol qu'ils seront autorisés à réaliser dans l'après midi.
Ces élèves d'Epone, ont  passé la journée dans les bureaux de e-aviation pour s'initier au monde de l'aviation ; thème qui fait partie de leur programme scolaire de cet année.

Ces jeunes ne sont pas venus les mains vides. Ils avaient sous le bras de superbes toiles d'avions qu'ils avaient peints et les offrir.

Alain Merour et ses collaborateurs étaient très émus de ces beaux cadeaux. "Elles auront toutes leur place sur les murs des locaux ASF Mama Daktari de Toussus-le-Noble, foi de pilote" a assuré Alain.

19/06/2012

Initiation des enfants à l'aérien chez e-aviation à Toussus

Une semaine qui s'annonce chargée dans les locaux de e-aviation à l'aéroport de Toussus-le-Noble.
Plusieurs pilotes bénévoles et volontaires d'ASF sont venus initier les enfants des écoles au monde de l'aérien.
Expliquer à des enfants de CM2 comment un objet plus lourd que l'air puisse voler et se déplacer,  une magie permanente à laquelle même les adultes succombent.

Aujourd'hui  c'est deux classes de 47 élèves de CM2 qui sont venues de Palaiseau  pour y passer la journée. Ils se sont bousculés pour prendre place chacun autour de son poste et proceder à quelques tours de piste sur flight simulator de Microsoft, guidé par des pilotes chevronnés.

Jeudi 21 juin, Alain Merour et son équipe recevront deux autres classes d'Epone. Cinquante jeunes qui découvriront à leur tour le monde de l'aérien, un fil rouge qui viendra accompagner leur programme scolaire.

Certains en feront peut être leur métier, en tout les cas c'est le souhait de tous ces adultes, pilotes qui souhaitent faire découvrir à des jeunes une activité motivante et les sensibiliser aux domaines de l'humanitaire et du social à travers la présentation des activités d'Aviation Sans Frontières.

C'est aussi une fenêtre ouverte vers les filières et les métiers de l'aérien en leur faisant toucher du doigt la diversité des opportunités professionnelles qui existent dans ce domaine et les moyens pour y arriver.

Visite du site :  http://www.asf-fr.org/e_aviation_tsu pour mieux les connaitre et participer à leurs activités.

11/06/2012

Une histoire d’amour entre Patricia Lamy et l’aéroport de Toussus

L’histoire d’une rencontre entre une femme et un aéroport que toutes les circonstances ont fait épanouir et se développer.
Cette histoire démarre en mars 2007, en pleine préparation du Centenaire de l’aéroport de Toussus. Mon ami, Gerald Similowski, membre fondateur d'Aviation sans Frontières me fait faire la connaissance de Patricia Lamy, membre du conseil d'administration de l'Aéro-Club de France, pilote de ballon et spécialiste en communication dans l'événementiel aérien.

Elle intègre naturellement, la commission communication, en charge de la communication régionale sur l’évènement.

C’est là que j’apprends l’attachement de Patricia Lamy à l’aéroport de Toussus qu’elle a beaucoup fréquenté depuis son enfance.

Ses souvenirs datent des années 70 : son père, Bernard Lamy, ancien pilote militaire devenu directeur export du groupe Seb-Tefal, effectuait ses voyages en pilotant lui-même un avion privé, loué par son entreprise : il pouvait ainsi optimiser ses tours d’Asie ou du Moyen Orient, affranchi des contraintes des horaires d’avions de ligne. Pour les aviateurs, au fur et à mesure de ses qualifications, Bernard a piloté un monomoteur français (Régent (F-BOZM)), puis plusieurs avions jusqu’au bi-turbo propulseur Beechcraft « King Air » ( F-BTMM). Il emmenait ses enfants, et surtout Patricia qui était l’aînée, dans ses voyages lorsque ceux-ci tombaient pendant les vacances scolaires. C’est ainsi que Bernard et Patricia sont allés jusqu’à Tokyo en Régent avec des poëles et casseroles sur les sièges arrières.

Et puis, en 1981, Bernard Lamy et Patrick Fourticq participent à la course « Air Transat », organisée par l’AOPA, Bernard alors de faire partager l’exaltation des courses aériennes à d’autres pilotes, et d’organiser de grandes courses aériennes : ULM tout d’abord (Londres-Paris, Grand Prix de France) puis avion : Air Transafricaine en 1984, Aéropostale en 1985 (Toulouse-Natal-Rio), Paris-Pékin-Paris en 87, Route de la Vanille (vers La réunion) en 88, Malaysia Air Race en 90, puis tours du monde en 92, 94, Race of the Americas en 96 et Long Range Air race (Reykjavic – Antalya) en 97. Ces courses partent de et arrivent à Toussus. Jacques PAGEIX, Directeur de l’aéroport à cette époque, s’en souvient bien !

Patricia et ses deux frères travaillent avec leur père sur toutes ces courses. Didier et Bruno Lamy sont maintenant pilotes de ligne (CDB 777 à Air France). Ils ont été formés à l’Aéro-Club d’Air France à Toussus. Patricia deviendra, elle, pilote de montgolfière.

Le centenaire de Toussus était donc l’occasion de se remémorer ces souvenirs.

Le centenaire est derrière nous, mais pour Patricia Lamy la page n’est pas tournée. Elle délocalise en 2008 son agence Arc en Ciel Communication, basée à Neuilly pour venir s’installer à Gif s/ Yvette, proche de cet aérodrome qu’elle chérit tant. Elle décide de se lancer dans une communication pour la promotion de la culture aéronautique et des métiers de l’air et à l’espace pour les enfants. Elle organise « Le Ciel est à Toi », un programme pédagogique, dont la première a lieu à Toussus avec les enfants de l’espace jeunes de Buc, et le parrainage de la Mairie.

Elle présente avec Arc En Ciel Com et Aeriapole un projet anthropique de réaménagement du fort du haut Buc lors d’un concours d’idées pour la réhabilitation de ce lieu mythique et historique actuellement désaffecté.

Elle ne ménage pas ses efforts de communication autour de l’aéroport pour créer le lien convivial entre usagers et riverains, dans un juste équilibre en vue du maintien d’une harmonie de cohabitation entre toutes les parties.

Aujourd’hui, Arc En Ciel Com installe des abeilles sur l’aéroport, pour marquer ses 10 ans : un aéroport, c’est aussi un vaste espace vert, non traité, et donc à fort potentiel de biodiversité. Des journées découverte seront organisées pour les enfants des communes voisines, et le bénéfice de la vente du miel sera versé à l’antenne « e-aviation » d’Aviation Sans Frontières », très active sur l’aéroport.

Des projets de communication et de valorisation d’un patrimoine riche et prospère qui tient bien haut les couleurs du savoir faire français.

Espérons que de nombreux partenaires la soutiendront et se joindront à elle pour monter ensemble toutes ces actions, afin de faire épanouir cette culture aéronautique et permettre de transmettre un savoir à une nouvelle génération.

Pour la parenthèse, Patricia Lamy est la seule femme qui a pu survolé et longé en ballon la muraille de Chine. Elle s’est occupée notamment de la communication du Centenaire de l’aviation à Bordeaux Mérignac, et fait partie des organisateurs de la coupe Breitling 100/24 qui en est à sa troisième édition.

07/06/2012

le 100/24 et le maillage aéroportuaire français


Depuis sa création en 2009, l’objectif  du 100/24 est d’effectuer 100  posés-décollés en moins de 24 heures sur 100 aérodromes différents répartis sur l’Hexagone. Pour le millésime 2012, ce défi a été réalisé les 10 et 11 mai. Il  serait pour mettre en valeur le maillage aéroportuaire français et démontrer l’étroite parfaite collaboration et la solidarité des acteurs du monde aéronautique.
Si pour l’instant cet exploit relève d’un défi sportif et sur la dextérité des équipages tant en vol qu’au sol, l’organisation de cet évènement relève d’une organisation pointue autour d’équipes expérimentées.

Reste que cet exploit, aujourd’hui sportif sera très probablement, un jour, une des données de l’avenir des aéroports et aérodromes en France, toutes tailles confondues tel que développé dans notre coup d'œil sur le projet de la NASA et du consortium US,  AGATE.
Le maillage aéroportuaire français est l’un des plus importants au monde. Nombreuses plates-formes sont accessibles de jour comme de nuit. C’est un patrimoine de plus de quatre cents aérodromes qui constituent un outil majeur au service du désenclavement et de l’essor économique.


http://www.cent24.fr/index.php/presse/

04/06/2012

Ce week-end, Queen Jubilee à Londres et fête de la petite reine à Paris

La Convergence 2012 organisée par les associations franciliennes qui militent pour le développement du vélo comme moyen de transport au quotidien, a eu lieu le dimanche 3 juin 2012. Elle a réuni tous les amoureux du vélo qui ont convergé ensemble en direction des pelouses du Champ-de-Mars pour terminer par un pique-nique géant.
Cette 5e édition de la Convergence, revient à l'occasion de la Fête du vélo. Ce n'est pas une course mais un rassemblement en cortège de cyclistes qui grossit tout le long du parcours de ses participants pour rejoindre le cœur de Paris et finir par une parade finale sur les pelouses du Champ-de-Mars pour un pique-nique géant.
L’animation gratuite était ouverte à tous les adeptes du vélo, petits ou grands. Il a suffit de se rendre au point de rendez-vous le plus proche.

Pour les retours, le transport des vélos est gratuit et sans restriction le dimanche sur tous les trains RER et Transilien pour chaque voyageur muni d’un titre de transport.

Pour la première fois, le fanion de VeloToussus a flotté dans cette manifestation fort sympathique et le groupe encadré par les organisateurs de VeloBuc, bien expérimentés en la matière.

01/06/2012

Ergonomie du VAE dans la topographie du plateau de Saclay

Le vélo à assistance électrique ou VAE est une bicyclette équipée d'un moteur électrique auxiliaire et d'une batterie rechargeable. Les VAE existent depuis les années trente.
Contrairement aux cyclomoteurs ou aux trottinettes électriques qui possèdent rarement des pédales, la batterie du vélo à assistance électrique n'envoie son énergie au moteur que pour amplifier le mouvement du pédalier. Il s'agit donc d'une assistance discrète et limitée ne dénaturant pas la fonction première du vélo, ni son maniement. Des capteurs détectent la présence de pédalage, sa fréquence, l'effort exercé sur les pédales, la position d'un éventuel accélérateur, le freinage.
L'utilisateur dispose suivant les modèles de la possibilité de couper ou de doser le niveau d'assistance en roulant, par l'intermédiaire d'un sélecteur ou d'un « accélérateur ».
Sur certains vélos, la batterie se recharge automatiquement au freinage et en descente. Le comportement d'un vélo électrique dépend des caractéristiques qui lui ont été données lors de sa conception.

En fonction de la population cible, les constructeurs définissent des critères d'utilisation qui servent à définir le comportement de l'assistance suivant le relief rencontré. Il est donc possible d'avoir des vélos à assistance électrique plus appropriés pour l'usage urbain, l'usage loisirs ou l'usage routier.
En général, ni le moteur électrique ni les batteries ne réclament d'entretiens particuliers. Seule la partie cycle doit être entretenue comme un vélo classique.

En montée, l'assistance électrique est très efficace, pour des pentes faibles et moyennes faisant jusqu'à 8 ou 10 %. Les VAE dont le moteur est intégré au pédalier profitent du changement de vitesses pour garder une aptitude à monter des pentes plus raides (à faible vitesse) avec un développement adéquat.

Au quotidien, le VAE est intéressant pour des trajets quotidiens courts ou moyens (de 30 à 50 km), avec un dénivelé de quelques centaines de mètres. Il est idéal en particulier pour des personnes se déplaçant beaucoup en ville et souhaitant se déplacer rapidement sans trop d'efforts, ou encore pour des personnes handicapées, ou simplement pour rapporter en centre-ville ses provisions d'un supermarché de proche banlieue.

Il est de plus en plus prisé pour des déplacements domicile-travail par toutes les couches sociales, et très particulièrement par les cadres et catégories socio-professionnelles supérieures : car il permet d'arriver sur son lieu de travail sans traces d'efforts (sueur...) et de rejoindre son domicile après sa journée de travail. Le fait d'emprunter les aménagements cyclables permet en effet d'éviter les bouchons aux heures de pointe.

A l'occasion de la Fête du Buc le samedi 2 juin 2012 et avec VeloBuc, les "Cycles Jacquot" de Versailles proposeront à nouveau un choix de vélos à assistance électrique (VAE) pour des essais sur les pentes de Buc.