Pages

29/12/2010

Meilleurs Voeux pour 2011


A l'occasion de cette Nouvelle Année qui nous ouvrira ses portes dans les prochains jours, nous vous présentons nos Meilleurs Voeux et nos meilleurs souhaits afin d'être acteurs constructifs dans notre environnement en pleine mutation.


A Bientôt en 2011 pour mettre en place des projets que nous vous proposerons et qui nous tiennent à coeur.

13/12/2010

L'Esprit Pionnier - Terrafugia la voiture volante


En 1917, quand Glenn Curtiss rival des frères Wright présenta les plans de son Curtiss Autoplane, il se doutait bien qu'un engin volant similaire puisse voir le jour.
Cent ans plus tard, la voiture volante n'est plus du monde de la science-fiction. L'entreprise américaine Terrafugia mettra en vente son premier modèle à partir de fin 2011.

Ce véhicule propulsé par une hélice arrière, dispose de deux ailes qui se déplient rapidement. Il devient avion et peut alors décoller et voler.

Des possibilités et un potentiel nouveau à tous les petits aéroports disséminés sur le territoire et qui permettent aux endroits les plus reculés d'être facilement accessibles.
Vous avez dit : un avion bien rangé dans son garage ? Il faut donc voir la vidéo sur Youtube

09/12/2010

Avenir de l'Aéroport de Toussus : C'est écrit dans le ciel !


Suite à la première consultation publique qui a eu lieu le 6 décembre à Toussus le Noble entre Mme La Ministre Valérie Pécresse et la population afin de sonder l'opinion sur l'avenir et le devenir de l'aéroport de Toussus - lire article de E. Fèvre / Les Nouvelles de Versailles - Il semble que c'est pour une meilleure réglementation des plages de silence, le non survol des habitations et la présence d'avions nouvelle génération ou munis de silencieux que les associations de riverains voudraient plancher.

Mais, si l'avenir de l'aéroport était écrit dans le ciel ?
A partir de cette vidéo (espace aeroport toussus) , l'évolution du paysage depuis 1949 à aujourd'hui est de fait, la demonstration d'un développement urbain récent (1990) autour d'un aéroport que l'on asphyxie.
De l'histoire de l'aéronautique française et des huit aéroports qui ont existé sur le plateau, seul Toussus subsiste et tout un patrimoine aéronautique régional qui n'est présent que dans les manuels d'Histoire et le nom de rues de certaines communes.
Les gestions des municipalités en quête de rentrées communales y sont pour quelque chose dans cette situation. Peu de communes en profitent directement des mannes de ce reservoir économique. Ils n'ont que les inconvénients. D'où une urbanisation à tout va et des promesses à venir ou à tenir à une population économiquement de plus en plus nomade.

Privilégier le cocooning électoral ou préserver un pôle économique ?
A moins de se diriger vers un jugement de Salomon à la recherche de "l'équilibre"; vecteur de stabilité sociale et économique.
Des éléments développés lors de la préparation du Centenaire en 2006 et que nous invitons à consulter. (lire article : Equilibre et Stabilité)

03/12/2010

Avenir de l'aéroport de Toussus - Elle est venue... ils étaient là...


Bravant le froid, ils étaient venu très nombreux des différentes communes des alentours pour assister à cette réunion d'échange sur l'avenir de l'aéroport de Toussus, proposée par Mme la Ministre Valérie Pécresse.
A tour de rôle et dans le respect des opinions de chacun, les représentants des associations contre la nuisance aérienne se sont exprimés, dont en premier le maire de Châteaufort qui a communiqué son vif mécontentement sur l'état actuel du survol et de la nuisance aerienne sur Châteaufort.

L'idée de cette concertation semble être partie en début de cette année, de Buc, d'une réflection faite par un habitant sur : "Quel avenir pour l'aéroport de Toussus ?"
Une question "dans le mille" au vu de cette première réunion de concertation et d'autres qui suivront sous peu à Chateaufort et Magny.

Pour l'instant, selon Mme Pécresse, du point de vue de l'Administration et du gouvernement il n'y aurait aucune relation entre cette question posée et le projet de l'OIN sur le développement du plateau de Saclay.
De plus, aucune crainte de transformer Toussus en un second Bourget qui est loin d'avoir atteint ses possibilités.

Une réflexion qui évoluera en fonction des résultats qui auront été récoltés lors de ces réunions consultatives.
La proposition du Maire de Toussus, Gilles Pancher, de protéger les terrains actuels de Toussus en terrains agricoles non constructibles, pourra préserver cet environnement aéronautique, économique et historique.
Suggestion retenue par Mme Pecresse pour défendre les emplois sur le plateau, tout en concédant qu'il est important d'apporter une réglementation plus stricte des plages de silence les week ends.
Affaire à suivre....



02/12/2010

L'Esprit Pionnier - Cobalt Aircraft


Ces dernières années, une nouvelle catégorie de jets légers, les VLJ (Very Light Jet), a fait son apparition dans le paysage aéronautique mondial. La plupart des projets sont en cours de développement depuis 2005.
En théorie, le principe de construction d’un VLJ est plutôt simple. La conception de ces avions doit amener à réduire les coûts d’exploitation de l’appareil - afin de séduire aussi bien les privés que les compagnies d’avions-taxi et de vol à la demande ou encore les entreprises.

C'est dans cet esprit pionnier qu'en 2007 est venu s'installer Cobalt Aircraft, à Toussus.
Une entreprise et un projet porté par des français aguerris aux USA pour construire un avion rapide, économe en carburant et bénéficiant d'une cabine d'un confort exceptionnel. Ce sera le Co50.
Dessiné et conçu à Toussus, il sera aux dernières nouvelles , selon le PDG David Loury, assemblé soit au Canada ou aux USA. Le processus de certification prendra environ deux ans. L'usine devrait employer au moins 50 personnes.

Selon le président de Cobalt Aircraft, près de 1000 acheteurs seraient intéressés par le Cobalt 50. L'avion de cinq places a été présenté pour la première fois au public en juillet dernier.

L'appareil, dont l'hélice est située à l'arrière, est né dans l'esprit de David Loury il y a huit ans. L'ingénieur vise la clientèle d'affaires nord-américaine. « Notre marché est à 75 % aux États-Unis et au Canada, mais principalement aux États-Unis, je ne vous le cache pas, dont quelques états qui sont connus pour leur grosse activité d'aviation en général comme la Californie, la Floride ou le Texas », mentionne M. Loury. (radio Canada)

http://www.cobalt-aircraft.com/ et sur YouTube

24/11/2010

Avenir de l'aéroport de Toussus - Vision d'Aeriapole


Dans l’attente de la réunion publique pour connaître la vision de l’avenir sur l’aéroport de Toussus par Madame la ministre Valérie Pecresse, nous aimerions dans notre contexte du concept de l’Aeriapole rappeler en quelques points le nôtre.

Notre plateau : Berceau de l’aviationNotre concept de l’aériapole c'est d’être acteur dans son environnement. Le centenaire de l’aéroport de Toussus a confirmé notre région comme berceau de l’aviation mondiale. Le fait de marquer en 2007 cette page de l’Histoire de l’Aviation n’était pas seulement un rappel à l’histoire mais de mettre en avant l’industrie et le savoir faire de l’époque dans un monde en pleine mutation.

Macro ÉconomieEn 2010, la situation n’a pas changé. Le monde évolue dans sa globalisation.
L’industrie et la richesse économique se déplacent vers des pays en voies de développement plus aptes à offrir à moindre coût leurs services et leurs produits.
La France, et l’Europe en général, ceux qu’on qualifie à l’étranger comme « le vieux monde », démontrent une capacité désordonnée et peu appropriée à agir ou réagir dans un monde en forte mutation.

Micro EconomieL’aéroport de Toussus dans tout cela, c’est justement un pôle régional historique, économique et social qui ne demande qu’à se développer. Ce ne sont pas les moyens qui manquent, mais le vouloir et la concertation.
Déduire que sa présence n’est que synonyme de nuisances sonores serait très vite réducteur et stérile.
C’est l’équivalent à couper la main d’un travailleur ou d’estropier un athlète à la veille d’une course de fond.

L’après centenaire à vu se développer sur le terrain des réalisations concrètes.

Du point de vue environnemental :Un effort obligé pour une réduction de la nuisance aérienne est en marche. Même si à ce jour, c’est sans grands résultats, cela démontre toutefois l’existence d’une volonté commune d’y aboutir.

Une maison de l’environnement sur l’aéroport avec des responsables de chaque bord, nommés par chacun des parties, serait pourtant comme pour Orly ou Roissy l’endroit qui dégagerai la charge de travail de chacun avec une garantie d’un objectif à atteindre.

L’espace nécessaire autour de l’aéroport et les terrains agricoles sont une garantie d’un cadre de vie qui empêche toute urbanisation horizontale ou verticale intensive avec une transformation du plateau en ville nouvelle sans âme et la dilapidation d’un patrimoine historique et économique.

D’un point de vue économique :Avoir des entreprises qui s’installent ou pourraient s’y développer à Toussus tels que

• Cobalt aircraft et son VLG
• l’aviation d’affaires adaptée au terrain à travers la mise en place d’un projet tel que celui d'AGATE (Nasa) concrétisé par le 100/24 en 2009 et 2010.
• Lisa Airplanes , l’AKOYA et le HY bird ou le Solarimpulse et leurs technologies modernes qui consomment 5 l/100kms ou qui volent à l’énergie solaire et l’hydrogène.
• Le team Big frog pour la course Reno2010
• La formation complémentaire de pilotes sur simulateurs de vols professionnels en tout temps.

D’un point de vue éducatif et de recherche :
• Former les jeunes aux métiers de l’aviation tel que l’arrivée du CFA ( centre de formation d’apprentis) dans un nouveau bâtiment de 2.400 mètres carrés, cofinancé par la Région à hauteur de 590.000 euros.
• Une initiation aux métiers de l’aéronautique depuis la classe de seconde comme à Aire sur l’Adour dans le département des Landes.
• Initier les jeunes de tous milieux dont les milieux défavorisés avec des projets tel que e- aviation d’Aviation Sans Frontières ou le Ciel et à Toi.
• Mise au service des aviateurs et professionnels de l’aviation pour transmettre leur savoir aux jeunes et aux écoliers.
• Concrétiser une réhabilitation du Fort de Buc par un projet anthropique tel que remis en date de janvier 2009 – Un centre dédié à la recherche et l’aviation ainsi que l’image 3D et l’infographie. - Projet présenté à Buc dans le cadre du concours pour la réhabilitation du fort du Haut Buc.

D’un point de vue promotion du patrimoine et Histoire de l’aéronautique :
• Se rapprocher du musée de la Ferté Alais pour fêter l’aviation chaque année et avoir un musée de l’aviation de proximité.
• Se rapprocher de musées européens tel que Duxford pour des échanges entre les jeunes sur des plateaux universitaires aussi dynamiques de Saclay et Cambridge.

D’un point de vue développement urbain :• Le départ de EAN ( Ets Aéronautique Naval) toute une Base militaire qui jouxte l’aéroport pourrait se transformer en pépinière d’entreprises spécialisées dans le secteur aéronautique, des logement d’étudiants, création d’hôtels deux et trois étoiles et d’une salle de conférence, de restaurants, pour hommes d’affaires venant sur le plateau de Saclay.
• D’un parc dédié au thème de l’environnement, dans le parc du Château.

Une vision dynamique du rôle économique de l'aéroport dans un monde en mutation ; Tout en admettant qu'il est essentiel qu'une nouvelle réglementation plus stricte des plages de silence soit à appliquer et à ne limiter les vols qu'aux écoles de pilotage ayant des avions nouvelle génération ou équipés de silencieux.
Un exposé que nous avions déjà présenté en fevrier 2006 à Mme Pecresse pour le projet du Centenaire de l'aéroport de Toussus.

23/11/2010

Réunion publique sur l'avenir de l'aérodrome de Toussus le Noble


Une réunion publique est organisée par Madame la Ministre Valérie Pecresse.
L'objet : Discussion avec le public sur " l'avenir de l'aérodrome de Toussus le Noble."
Cette réunion se tiendra :
Lundi 29 novembre 2010 à 20h30
Salle N°1 du Plessis
Avenue de l'Europe
Crédit photo : Centenaire aeroport Toussus 2007

15/10/2010

Planete Pilote au MAE du Bourget



Un nouvel espace ludo-éducatif pour les 6-12 ans.
Pénétrer dans le cockpit d'un petit avion de tourisme ou d'un Airbus A320, ranger les bagages d'un gros avion de ligne ou faire son plein en kérosène, observer l'activité d'un aéroport depuis une tour de contrôle, faire de la bicyclette dans une station spatiale pour rester en forme, prendre conscience que l'air peut porter un avion ou qu'une fusée a besoin d'une grande vitesse pour quitter l'attraction terrestre, découvrir les différentes planètes de notre système solaire… Toutes ces activités, et bien d'autres encore, sont proposées depuis le mois de juin 2010 dans la nouvelle exposition permanente du musée : Planète Pilote.

L'espace est découpé en quatre zones
- l’homme se donne des ailes
- l’homme voyage en avion
- atteindre l’espace
- vivre et travailler dans l’espace.

Sur plus de 1 000 m2, les enfants, individuels ou en groupes, accompagnés de leurs parents ou de leurs éducateurs, peuvent utiliser spontanément et librement plus de 40 manipulations interactives sur les thèmes de l’aéronautique et de l’espace, lors de séances d'environ 75 minutes.

Toutes les infos sur :
Planète Pilote

Chaque mercredi, les enseignants, sur présentation de leur pass éducation, peuvent découvrir Planète Pilote gratuitement (visite libre de 10h30 à 16h15, avec ou sans enfant*), sans inscription préalable (se présenter simplement à l'accueil).

Par ailleurs, 2 séances-découverte spéciales sont proposées, toujours gratuitement (avec ou sans enfant*), les mercredis 20 octobre et 15 décembre 2010 (visite guidée entre 10h30 et 12h). Pour profiter de cette offre, c'est simple, complétez le formulaire sur le site afin de vous inscrire à la séance de votre choix.

16/09/2010

C'était un 16 septembre, dans le ciel de Toussus ...


C'était un 16 septembre....

Ainsi aurait pu commencer ou se terminer cette formidable aventure humaine qu'était le Centenaire de l'aéroport de Toussus-le Noble. Commune reconnue comme "Berceau de l'aviation".

Il y a trois ans, dans un ciel bleu azur, comme aujourd'hui , 18 mois de travail d'hommes et de femmes ont abouti à cette belle célébration, ancrée dans nos mémoires.

Depuis, le concept de l'Aériapole a pris le relais et fait son chemin.
Un temps de réflexion et de communication pour savoir agir et être acteur dans son cadre de vie autour d'un aéroport, certes pas comme les autres, puisque l'un des premiers dans l'histoire de l'aviation.

De vastes projets pédagogiques, anthropiques, économiques, écologiques et multi-culturels qui verront le jour au travers de la création d'une association.
Crédit photo : Bruno Plassin - journée du Centenaire.

09/09/2010

Aeriapole, Environnement et Filière bois


Pour la plupart d’entre nous qui habitons en zones pavillonnaires, nous possédons ou rêvons de posséder la « 7ème chaîne » pour nos longues et froides soirées d’hiver. Cette cheminée, en foyer ouvert ou fermé qui anime ces soirées avec ce crépitement des bûches et cette belle odeur des essences de bois qui se libèrent.

Toutefois, l’achat du bois a été souvent et pour beaucoup, un casse tête.
Comment donc acheter et choisir son bois ? Sous quels critères, quels gage de qualité et du respect des quantités livrées.

Qui n’a jamais pensé que la quantité livrée est souvent moindre que celle commandée ?

Pour répondre à tous ces points, une charte Bois Bûche d'Ile de France débroussaille pas mal dans la jungle de nos questions. (doc pdf)

Si l’Aériapole se penche sur la question de la filière bois, c’est justement dans le cadre d’être acteur de notre environnement autour de l’aéroport.
Ce sont des parties boisées, assez nombreuses, qui sont intégrées dans les circuits de vol afin d'éviter tant que possible des passages au dessus des agglomérations.
Ces espaces boisés sont certainement valorisés, mais cette charte est elle appliquée ? Comment en être informé ? Les exploitants forestiers de la région nous en font ils bénéficier ? Qui sont ils ? Comment les joindre pour bénéficier d’un bon bois et d’une belle flambée ?
Une suggestion d'adresse : http://www.bois-de-chauffage.net/
Valoriser nos espaces, favoriser et générer une économie saine tout en protégeant notre environnement, sont la promotion de projets anthropiques, comme nous en avons proposé pour le concours de reconversion du Fort du Haut Buc.
Des projets de développements durables, dans la ligne du Grenelle de l’Environnement.

03/09/2010

Wishing you all the best, dear friends...


Au terme de son contrat, le Captain Philip Stonor quittera très prochainement ses fonctions à l'ambassade de Grande-Bretagne pour un autre poste en Europe. le Capitaine de Vaisseau N. Stanley lui succèdera.
C'est un grand ami de Toussus qui nous quitte et avec qui nous avons partagé de grands moments durant quatre ans. Nous avons travaillé ensemble depuis la construction de l'évènement du centenaire de l'aéroport de Toussus en 2006, jusqu'au développement du rapprochent avec la commune de Duxford, dont il était l'un des initiateurs à ce projet.
C'est grâce à son travail et sa persuasion auprès de sa hiérarchie, que nous avons pu recevoir la Royal Navy et son Merlin HM Mk1 du 824 Naval Air Squadron, pour le centenaire.
Puis ce fut au tour du projet de jumelage avec la commune de Duxford. Une idée qui s'était développée dans l'après centenaire, afin de développer "l'Esprit Aéronautique" entre une commune comme Toussus-le-Noble, "Berceau de l'aviation" et Duxford possédant l'un des plus beaux musées de l'aviation en Europe.
Toussus-le-Noble gardera un bon souvenir des diverses venues du Captain Stonor lors des célébrations annuelles.
Nous lui souhaitons, ainsi qu'à sa famille tout le succès dans ses nouvelles fonctions.
Crédit photo aeriapole : (de gauche à droite G Finan, Mme P Stonor et M P Stonor)

28/08/2010

Mise en pratique des liaisons douces à Toussus


Le mois d'août a été l'occasion d'emprunter les pistes de liaisons douces et vertes mises en place dans et autour de Toussus, et ce, dans le cadre du programme d'aménagement de Versailles Grand Parc et la commune.

Des chemins bucoliques et confortables, parfaitement adaptées aux personnes mobiles de tout âge, en toute sécurité avec très peu ou pas de croisements au trafic routier.

Cet investissement de la commune dans la création de ce nouveau réseau de communication environnemental, réhabilitera "la petite reine" pour des déplacements sains, dans un diamètre de 5km (ou plus, pour les sportifs), en donnant à la commune et à la région un espace ou il fait bon vivre alors que nous ne sommes qu'à 15km de Paris.
Aeriapole a voulu donc baliser ces chemins par des photos prises lors de ces randonnées, qui sont affichées dans Google Earth et que nous vous laissons le plaisir de découvrir pour vos prochaines ballades.

04/08/2010

Sur les pas de Céléstin Adolphe Pégoud, de Chateaufort à Buc

Belle initiative de Pascal Bouchain pour avoir organisé aux membres du comité Pégoud, venus nombreux de la commune de Montferrat, en Isère, un circuit sur la trace d'Adolphe Pégoud, un pilote vétéran qui lie intimement l'histoire de l'aviation à celle de Châteaufort.
C'était le 19 août 1913 que l'un des premiers saut en parachute se déroula au départ de l'aérodrome Borel (Châteaufort) et au dessus de la vallée de la Mérantaise.
Un vol qui fut non seulement historique pour sa tentative d'utilisation d'un parachute, mais l'occasion de découvrir la première figure, un looping aérien, qui ouvrira le livre de l'histoire de la voltige et des meetings aériens.
A lire l'article de Pascal Bouchain : Pégoud, le roi de l'air (pdf)
Crédit photo : Pascal Bouchain


16/07/2010

Les circulations douces et vertes voient le jour à Toussus

Lors du programme pour le Centenaire de l'aéroport de Toussus, l'une des journées phare était la promotion de la circulation douce autour de l'histoire des pionniers de l'aviation. Un circuit reliant Buc à Chateaufort en passant par Toussus, organisé en collaboration avec l'association Vélo-Buc.
Un projet qui était en 2007, dans les planches des dossiers de Versailles Grand Parc et Gilles Pancher, Maire de Toussus-le-Noble et Vice-président de la commission Développement Economique - Délégation « circulations douces ». Les objectifs étant de développer un projet concret valorisant le territoire intercommunal en faisant promouvoir les circulations douces de loisirs afin de réutiliser au maximum des chemins existants du territoire et d’avoir la possibilité de se rendre au château de Versailles, de se rendre dans chaque commune de VGP et d’avoir un circuit de promenade pour chaque commune.

Pour Toussus, c’est un projet d’aménagement et de développement durable à travers son plan local d’urbanisme pour la valorisation du cadre de vie et des paysages. Son objectif étant :
• D’établir un maillage complet de circulations douces (piétonnes et/ou cyclable aux habitants de circuler dans tout le village sans utiliser la voiture ; soit donc une trame de 5 Kms dans la ville.

• De se promener au delà du village et des zones urbanisées, dans les espaces naturels et agricoles, sur les chemins ruraux et de pouvoir rejoindre les espaces de loisirs et les espaces boisés proches

Une mise en œuvre de ces actions pour aboutir à la réalisation d’une grande boucle autour du village, de la commune, à travers les espaces naturels, privés ou publics dépassant même les limites de la commune.
Et l'occasion de faire de belles ballades dès à present, à partir de cet été.

14/07/2010

2010 - Centenaire de l’Aéronavale


En 2010, l’aéronavale française célébre en grande pompe son premier siècle d’existence. Comment ne pas l'évoquer lors de ce 14 juillet et le célèbre défilé National.
Aujourd'hui, l'aéronautique navale, forte de plus de 200 aéronefs et 6700 personnes, pour des raisons d'économies budgétaires nationales devra se défaire de son vaisseau basé à Toussus-le-Noble.
En 2011, les marins présents sur notre commune embarqueront sur un autre navire et pour d'autres destinations. Toussus qui depuis 1947 a vu l'arrivée de l'aéronavale, s'installer dans les locaux du célèbre régiment du Normandie-Niemen aura eu le plus grand plaisir et le plus grand honneur d'avoir pu célébrer ensemble en 2007 les cents ans d'une histoire de l'aviation, de ses pionniers ainsi que les 60 ans de présence de l'aéronautique navale dans une parfaite harmonie.
Crédit photo : Pascal Bouchain - Centenaire Toussus 2007

09/07/2010

L’Afrique serait-elle la Nouvelle France ?


Ci-dessous la traduction de l'article de notre ami John Holme tel que paru dans le Chatterbox de Duxford du mois de juillet 2010.
Le texte anglais a été publié sur ce site le 7 juillet.
-------------
Comme beaucoup le savent dans le village, durant les 18 derniers mois, nous avons été quelques uns à étudier la possibilité de développer des liens avec Toussus le Noble, un village très similaire à Duxford et situé à quelques kilomètres de Paris et de Versailles.

La Municipalité de Toussus, ainsi que quelques habitants intéressés par cette démarche, ont proposé le projet à Duxford, et en mai 2009, une petite délégation de Duxford a répondu à l’invitation des Nobeltussois et s’est rendue sur place. Des discussions ont été engagées sur les différentes possibilités d’échanges et sur les personnes à impliquer de part et d’autre, et en janvier 2010, une visite de réciprocité a été organisée par Duxford.

Toussus était extrêmement intéressé et enthousiasmé par l’idée d’un rapprochement avec Duxford car ils voyaient beaucoup de points communs entre les deux villages et beaucoup d’opportunités d’échanges culturels, sociaux ou éducatifs. Cependant, notre village ne semble pas avoir la même approche positive.

Malgré de nombreuses tentatives, nous n’avons pu trouver personne qui soit suffisamment motivé par le projet pour donner un peu de son temps et assurer le rôle de coordinateur pour Duxford alors que certains groupes comme les scouts, l’école maternelle, l’école de musique ou le club des jeunes avaient exprimé leur intérêt à développer des liens.

Le Conseil Municipal de Duxford a clairement indiqué qu’il n’était pas intéressé par un rapprochement avec Toussus. Au Conseil Municipal de juin, le Maire a parlé de Toussus en indiquant que, selon lui, un jumelage avec une ville européenne était très tendance dans les années 70 mais qu’aujourd’hui, dans la mesure où tout le monde peut avoir de la bière belge ou du fromage français dans son réfrigérateur et peut se rendre en Europe pour les vacances, ça n’a plus d’intérêt. Il estime que si Duxford devait faire un jumelage, ce serait avec un village en Afrique et a suggéré que l’association qui s’occupe des jardins ouvriers soit impliquée pour donner des idées dans le domaine de la culture.
Un autre conseiller a proposé l’Uzbekistan, et un troisième, le Malawi, où nous pourrions envoyer de l’aide médicale et où des étudiants de Duxford pourraient travailler dans les écoles pendant les vacances scolaires.

Il apparaît donc qu’il n’y a aucune volonté de Duxford à s’impliquer avec l’ Europe et même le District Councillor Williams, qui a pourtant été le premier à promouvoir l’idée d’un jumelage avec Toussus, ne semble plus intéressé.

Voilà la situation. Le jumelage avec Toussus est mort. Nous avons écrit à nos amis français pour leur indiquer qu’ils devraient chercher un autre village avec lequel développer des liens. Ceux d’entre nous qui ont rencontré Gérard Finan et ses collègues, que ce soit à Duxford ou en France, ont été assurés que, sur un plan personnel, nous serons toujours les bienvenus à Toussus, mais pour Duxford, l’avenir est prometteur, l’avenir, c’est l’Afrique ou peut-être l’Uzbekistan.

John Holme.
Chatterbox - July 2010
--------------
Credit photo : oursurprisingworld

08/07/2010

l'ETAN ferme ses portes à Toussus


Le 3 juin 2010, une cérémonie marquant la fin de la présence de la Marine nationale sur l'aérodrome de Toussus-le-Noble avait eu lieu.

Une cérémonie militaire au cours de laquelle le fanion de l'Etablissement a été remis à l'Amiral avec des allocutions Françaises, Italiennes et Allemandes car le Centre avait pour vocation de gérer le suivi technique et matériel des flottilles d'Atlantic de ces trois Pays Européens. Ceci a été clôturé par un défilé aérien composé de trois Atlantic représentant chacun des pays.

Rappelons que cette base de l'Aéronautique Navale est venue s'installer à Toussus-le noble en 1945 dans les anciens baraquements de l'Escadrille Normandie-Niemen. Ce Service gérait alors les pièces détachées de l'Aéronautique Navale. Il prendra le nom de SAMAN ( Service d'Approvisionnement de l'Aéronautique Navale)

l'ETAN de Toussus-le-Noble, implanté depuis 1947 a fermé ses portes fin Juin. La base de l'EAN aura définitivement pliée bagage d'ici un an.

Une page qui se tourne dans l'histoire de la commune de Toussus où armée et civils auront fait bon ménage depuis plus de cents ans.
l'établissement de Toussus-le-Noble fait, avec Dugny et Nîmes-Garons, partie des trois sites de l'aéronautique navale fermés d'ici 2011 dans le cadre de la réorganisation du ministère de la Défense.

07/07/2010

Duxford / Toussus : Ground Zero et plomb dans l'aile


Il semblerait que la jonction Toussus / Duxford ne se fera pas.
Ce ne serait pas par manque d'efforts entre le groupe de coordination français et nos amis anglais, mais tout simplement par un manque d'attrait de la part de la commune anglaise à officialiser cette relation à travers la nomination d'un chef de groupe qui coordonnerait les actions et les échanges venant de G.B., de la même façon que nous avons pu le faire à Toussus.
Une attitude qui laisse perplexe plus d'un, chez nos amis à Duxford.
D'où , ci dessous, l'article paru dernièrement dans le bulletin Chatterbox, du mois de juillet, rédigé par notre ami John Holme.

Croisement des chemins, nouveau départ, nouveaux horizons ?...
Pour sa part, le Conseil Municipal de Toussus lors de sa dernière réunion du 2 juillet a donné son feu vert pour continuer ce type de projet.
L'équipe qui sera en charge de ce nouveau départ planchera sur la direction à prendre.
-------------
Is Africa the New France?

As many in the village will know, for the last 18 months several of us have been looking at the possibility of developing links with Toussus-le-Noble, a village very similar to Duxford, a few miles from Paris and Versailles. An approach was made to Duxford by the Toussus Council and interested villagers, and in May 2009 a small delegation went from Duxford to Toussus, at their invitation. Discussions were held on possible ways forward, and who needed to be involved, and in January 2010 a reciprocal visit was made to Duxford from Toussus. Toussus was extremely interested and enthusiastic about linking with Duxford,because they could see many similarities, and some great opportunities for cultural, social and educational links; our village does not seem to have the same positive attitude.
In spite of many attempts, it has been impossible to find anyone interested enough to find the time to take on the role of coordinator for Duxford, and whilst some organisations, such as the Scouts, the School, the SaturdayWorkshop and Duxford Massive, have expressed interest in developing links, this has not been replicated elsewhere.
The Parish Council has made it clear that it is not interested in links with Toussus.
At June’s Parish Council meeting, the Chairman made a statement about Toussus, and said that he thought twinning with somewhere in Europe was very 1970s, when everyone today had Belgian beer and French cheese in their fridge, and went to Europe for holidays. He felt that if Duxford twinned with a village anywhere, it should be with a village in Africa.
He suggested that the Allotment Society could become involved with ideas on cultivation. Another councillor suggested Uzbekistan, whilst a third suggested Malawi, where we could send medical aid, and where village gap year students could spend some time working in their schools. It would appear that there is no wish to be involved with Europe, and even District Councillor Williams, who originally promoted the Toussus Twinning idea in the village, appears to have lost interest.
So there we are. Twinning with Toussus is dead. We have written to our French friends and told them they should look elsewhere for a friendship link.
Those of us who met Gerard Finan and his colleagues, both here and in France, have been assured that on a personal level, we will always be welcome in Toussus, but for Duxford, the future’s bright; the future’s Africa, or perhaps Uzbekistan...

John Holme
Chatterbox - July 2010
--------------

20/06/2010

Catherine Maunoury prend la direction du Musée de l'Aviation du Bourget


C’est une première, dans le milieu très fermé et parfois machiste de l’aéronautique, puisque le Ministre de la Défense vient de décider de la prochaine nomination d’une femme à la tête du prestigieux Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.

Catherine Maunoury va ainsi succéder au truculent Gérard Feldzer qui aura marqué son passage au sein de l’établissement, d’une manière indélébile, et qui est appelé aux fonctions de Président du Comité Régional du Tourisme de Paris Ile-de-France après le 31 juillet 2010.

Madame Maunoury va occuper le poste que convoitait dernièrement près d’une trentaine de Généraux, dont certains brillants astronautes Français. Elle sera la première femme à diriger l’un des plus beaux musées du monde consacré à l’aviation et la deuxième civile nommée par le Ministère.

En une décennie les commandes du Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget sont passées entre les mains du distingué Général Marc Alban, ex-patron d’une Base Aérienne, puis par le très médiatique Gérard Feldzer qui était pilote et instructeur sur plusieurs types d’Airbus, et enfin par cette grande championne de voltige qu’est Catherine Maunoury.

Gérard Feldzer n’hésite pas à confier être ravi que le Musée de l’Aviation soit bientôt dirigé par une femme pilote et qu’ainsi la parité semble s’installer, même dans les musées de la Défense.

Catherine Maunoury c’est « l’As des as » du ciel, une sorte de Belmondo au féminin qui ne semble avoir peur de rien. Championne de France, d’Europe et du Monde de voltige aérienne, elle est aussi à l’aise avec un « manche » entre les mains que Picasso pouvait l’être avec un pinceau entre les doigts. Elle est assurément la plus douée des femmes pilotes de la planète et a été brevetée à l’âge de 17 ans.

Souhaitons à cette grande dame une excellente intégration à la tête d’une équipe muséale pluridisciplinaire qui cache des talents encore inexploités, car nul n’est besoin de chercher à l’extérieur ce qui se trouve à l’intérieur.

La voltige n’est pas qu’une histoire de pirouettes et cette dame ne l’ignore pas !
Pour voir le talent de Catherine c’est ici

article de : Philippe Chauveau-Beaubaton : http://www.lemague.net/dyn/spip.php?article7101
Crédit Photo : Pascal Bouchain - Catherine Maunoury au Centenaire de l'Aéroport de Toussus - sept 2007

17/06/2010

Initiation aux métiers de l'aéronautique dès la classe de seconde


La réforme annoncée des lycées va prendre forme dès la rentrée prochaine et, avec elle, quelques bouleversements dans les apprentissages.

Parmi les changements, les élèves de secondes générale et technologique devront choisir deux enseignements d'exploration : le premier, obligatoire, visera à leur donner des bases de connaissances en économie, le second restant ouvert à toute matière. Du travail pour les équipes pédagogiques qui, au lycée Gaston-Crampe d'Aire-sur-l'Adour, ont fait un choix original, s'appuyant sur le fort potentiel de débouchés dans l'aéronautique qu'offre la région et sur un partenariat avec l'Aéro-Club local.

Ainsi, les élèves ayant choisi les sciences de l'ingénieur (SI) et la création et innovation technologique (CIT) pourront bénéficier d'un support d'enseignement tourné vers l'aéronautique.

Contacté par Christian Cazaux, président de l'Aéro-Club local, le lycée Gaston-Crampe a fait le choix d'inscrire cette formation dans ses programmes, une formation unique dans la région et que seuls deux autres établissements proposent en France.

« Connaissances techniques, maîtrise de soi, discipline, sont autant de valeurs indispensables dans l'aéronautique et qui font écho à nos propres valeurs », explique M. Beigbeder, principal de la cité scolaire aturine.

Concrètement, les élèves ayant choisi ce support d'enseignement participeront à des activités complémentaires dont certaines se dérouleront le mercredi après-midi : des cours théoriques, des rencontres avec des professionnels des métiers de l'aéronautique, des visites de sites industriels et d'aéroports. Ils s'initieront grâce à un simulateur de vol installé à l'aéro-club et, surtout, auront l'opportunité de préparer le BIA (brevet d'initiation aéronautique) et le brevet de pilote de planeur.

Avec le soutien de l'Aéro-Club et l'octroi de bourses spéciales, cette formation dont le coût est d'environ 1 200 euros par élève sera ramenée à 200 euros.

SUD OUEST - 14/06/2010

04/06/2010

Salon de l'aviation verte au MAE du Bourget


Une première mondiale !
Des démonstrations en vols d’aéronefs électriques et solaires...
- Le nom : le Salon de l’Aviation Verte.
- Le lieu : Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.
- La date : du 18 au 20 juin 2010.
- Le programme : démonstrations en vol d’aéronefs électriques, solaires, à pile à combustible... et présentations au sol de prototypes et de maquettes de l’aviation du futur. Conférences, animations, simulation.
- Dénominateur commun : une aviation plus propre, plus silencieuse.

INNOVATIONS
En exclusivité la version quadrimoteur électrique du célèbre Cri-Cri. Aujourd’hui en cours d’élaboration, elle sera présentée au salon par EADS Innovation Works. Cet avion ultraléger aux performances extraordinaires réalisera des démonstrations de voltige sur la piste de l’aéroport du Bourget.

Le solaire sera également à l’honneur avec notamment la présence du Sunseeker II et de son concepteur, le célèbre pilote américain Eric Raymond. Il s’agit d’un planeur à énergie solaire ; ses ailes couvertes de panneaux photovoltaïques lui fournissent l’énergie nécessaire au décollage. Eric Raymond présentera également son projet de Sunseeker III, Stemme solaire à deux places.

Cet événement aéronautique sera également marqué par la présence de toute une nouvelle génération de ballons qui souhaitent montrer la diversité de leurs fonctionnalités. Ainsi le Space-bike, dirigeable de 160m3 muni de sa pile à combustible, s’élèvera au dessus du tarmac. Il est destiné à la surveillance maritime ou au transport de charges lourdes.

Du 18 au 20 juin 2010
Horaires : 10h à 18h
Démonstrations en vol :
de 12h à 15h tous les jours

Tarifs :
Adultes : 7 Euros
-18 ans : 4 Euros

Retrouvez toutes les informations sur le site Internet dédié au salon :
www.aviation-verte.org

26/05/2010

Métiers de l'aérien : un centre d'apprentissage à Toussus-le-Noble


En dépit du trou d'air qu'il traverse (pour cause de crise économique doublée de nuage volcanique), le transport aérien a de beaux jours devant lui. Et il continue de faire rêver de nombreux jeunes, désireux d'y faire carrière. C'est la raison pour laquelle le CFA (Centre de formation d'apprentis) francilien des métiers de l'aérien, qui forme notamment les futurs mécaniciens aéronautiques et agents d'escale, vient de se doter d'un nouveau plateau technique, sur l'aérodrome de Toussus-le-Noble, dans les Yvelines.
A compter de la rentrée prochaine, les apprentis du CFA réaliseront leurs travaux pratiques dans un nouveau bâtiment de 2.400 mètres carrés, cofinancé par la Région à hauteur de 590.000 euros. Deux vastes hangars abriteront en outre les avions et équipements qui se trouvaient jusqu'à présent au centre d'instruction d'Air France à Massy. Ils accueilleront aussi les avions de l'aéroclub du CFA. A noter que 95% des apprentis ont un emploi sept mois après la fin de leur formation. Jean-Paul Huchon, président de la Région Ile-de-France, a d'ailleurs fixé un objectif de 150.000 jeunes formés en alternance à l'horizon 2014.

J.-C. L., Les Echos
[ 26/05/10 ]
article paru dans : Les echos du 26/5/2010

22/05/2010

Les locaux de e-aviation "Mama Daktari " à Toussus en pleine puissance éléctrique


Une bonne nouvelle qui vient de nous tomber.
Les locaux d'e-aviation à Toussus seront dès à présent alimentés en triphasé avec une puissance de 18KVA.
Ils sont maintenant reliés au monde extérieur et tous les postes pourront fonctionner à plein régime.
Un grand bravo à Alain Merour, à toute l'équipe d'ASF, de ses collaborateurs et partenaires qui travaillent depuis plus d'un an, d'arrache-pied à la mise en place des systèmes techniques et informatiques.

17/05/2010

Nouvelles séances à e-aviation

Trois nouvelles séances auront lieu à Toussus dans les locaux d'e-aviation :
- le 30 mai une classe de troisième de Fontenay le Fleury.
- le 4 juin une classe du collège d'Epone.
- le 22 juin une classe de troisième de l'école de Fontenay le Fleury
Si vous êtes passionné d'aéronautique, ayant des compétences dans le pilotage et le maniement de l'ordinateur, si possible n'habitant pas loin de la plateforme de Toussus et disposé à offrir un peu de votre temps en faveur des jeunes, merci de prendre contact à travers ce formulaire

14/05/2010

Annulation du projet de sortie pour le meeting de la Ferté Alais

La sortie pour le meeting de la ferté Alais qui célébrera cette année le centenaire de l'aéronautique navale et le soixante dixième anniversaire de la Bataille d'Angleterre ne se fera pas.
Vu notre historique, nous pensions que Toussus y figurera comme l'année dernière, dans les mêmes conditions. Pour des considérations diverses, les organisateurs du meeting ne nous ont pas répondu dans les délais.
Cela ne nous ont pas permis de monter cette sortie pour les habitants du Toussus et de par la même occasion de ne pouvoir inviter nos commandants de l'aéronavale de la base de Toussus ainsi que nos partenaires anglais de Duxford et ceux de l'ambassade de GB.
La promotion et la sensibilisation du patrimoine aéronautique à notre population à travers cette grande manifestation aérienne et notre concept de l'aériapole en prend un coup dans l'aile. Nous la comptabiliserons au crédit de notre expérience.

31/03/2010

Première promotion BAFA en chemin.


Douze mois se sont écoulés entre le moment où la mairie à accepter la proposition de former des jeunes au BAFA au travers d'une convention et l'obtention du stage théorique de cette première équipe.

Trois candidats y ont participé. Il s'agit de Elise POUSSET, Sébastien ALEXANDRE et Marie ETIENNE. en signant une convention
Le premier stage : session de formation générale, a été passé avec succès. Il a eu lieu du dimanche 28 février au dimanche 7 mars.

Ils devront maintenant faire leur stage pratique de 14 jours, puis à nouveau, un stage d'approfondissement de 6 jours.
Au terme de toutes ces étapes, un jury départemental de Jeunesse et Sports délibère et délivre le diplôme BAFA.

28/03/2010

En route pour le meeting aérien 2010 de la Ferté-Alais


Le meeting aérien de la Ferté-Alais se tiendra cette année le 22 et 23 mai 2010.
Un week- end incontournable pour célébrer deux dates anniversaires :

* Le Centenaire de l'aéronautique navale

* Le 70ème anniversaire de la bataille d'Angleterre

Comment donc ne pas évoquer notre centenaire de 2007 à Toussus-le-Noble où l'aéronavale (E.A.N.) fêtait ses 60 ans de présence dans la commune et qui pour des raisons de restriction budgétaire et de réorgansiation devra fermer ses portes en 2011.

Et d'autre part, l'occasion de rappeler le rapprochement en cours entre Duxford, Toussus et notre partenaire l'Amicale Jean Salis, à travers la mémoire de l'amiral Ramsay et la commémoration de la Bataille d'Angleterre. L'une des raisons d'être de l'Imperial War Museum de Duxford.

Dès que les modalités avec les organisateurs du meeting seront convenues, un formulaire de pré-inscription sera distribué dans les boîtes aux lettres de Toussus afin d'organiser, comme l'année dernière, une sortie commune à ce meeting aérien exceptionnel pour la journée du samedi 22 mai 2010.
affiche de Romain Hugault

13/03/2010

Le concept BEEHIVE en vidéo


Cliquez sur la photo pour ouvrir la vidéo
Le 24 février, nous annoncions dans "Graines de Toussus" la création d'un concept "Beehive" en vue du rapprochement des deux communes de Duxford et Toussus.

Un concept basé sur l'initiative du "leader" et de son groupe afin de mener à bien un projet commun, sur une base d'affinité choisie.

Les thèmes sont aussi nombreux que variés comme le démontre les possibilités développées sur la page Facebook du jumelage.

Un concept qui ne peut se développer que sur la base du dynamisme, de l'initiative et du souhait de chacun.

Pour visionner ce concept cliquez sur le lien ou sur la photo.

08/03/2010

They Came, They Saw, They Were VERY Impressed…


‘They’ were three delightful people from Toussus le Noble, the village near Versailles in France that wants to develop friendship links with Duxford. They came and stayed in the village on the last weekend in January, saw the village, St John’s Church, the IWM, Cambridge and Ely, and most importantly met teachers and children in the school, Arwen Gilbert and the SaturdayWorkshop enthusiasts, and Chris Mogg of Duxford Massive youth group.
We had a small reception for them one evening, where they met a number of villagers, and on another evening Bernard Lee generously provided hospitality at the John Barleycorn.
The three of them, Gerard Finan, a local businessman, Corinne Saunier, a Parish Councillor, and Aicha Borges (one of three Assistants to the Parish Clerk!) left saying that they really wanted the links between our two villages to develop, and thanked everyone for the warm welcome that had been given to them. The SaturdayWorkshop wants to keep in touch, the school (see the article by Suzanne Blackburne-Maze) are already developing links, and the youth group wants to correspond. There are great possibilities for a really worthwhile link for children and adults if more people are interested, and are willing to help.
It has taken some time for things to get off the ground, but we think that now the time is right to see if this is what people really want. At the Annual Parish Meeting on 22 March we will be updating the village about links with Toussus and asking for support from anyone with an interest in developing these links, either as individuals or as representatives of village clubs and organisations. We don’t think that a very formal twinning committee is necessary, but we need to take things step by step, develop links and see what comes out of them. The young
people have already taken a lead; we need to see what the adults want as well. There are all sorts of possibilities, from finding out what other villages do with their overseas village links, to future exchange visits. We need to start somewhere, so do come along on 22 March, at 7.30pm and find out more. And who knows, perhaps you will be inspired to get involved.

John Holme
Jenny Marks

Duxford Chatterbox march 2010

22/02/2010

100 ans d'aviation à Bordeaux - Mérignac

2010 sera une année animée de temps forts à Bordeaux.

Le centenaire de l’aéronautique dans la Région Aquitaine est lancé !
La conférence de presse de présentation de l’événement a eu lieu dans l’Airbus zéro G de Novespace (l'avion qui permet lors de ces vols de recréer artificiellement l'apesanteur pour des expériences scientifiques – découvrez-le à travers une vidéo de présentation).
L’inauguration officielle du centenaire s’est tenue le 28 janvier dans le hall A de l’aéroport. Pendant un an, vous viverez au rythme des festivités aéronautiques.
Tout le programme est sur : http://www.centenair2010.fr/

Nous saluons au passage notre amie Patricia Lamy, en charge de la communication de cet grand évènement.

Patricia était responsable de la communication régionale du Centenaire de l'aéroport de Toussus en 2007.

16/02/2010

Locomotion en Fête à la Ferté-alais


Il a fallu que nous discutions avec un ami de longue date sur son prochain déplacement au grand "Show Bus" de Duxford en septembre 2010 pour réaliser qu'à la Ferté-Alais se tient chaque année "La Locomotion en Fête", organisée par l'Association pour la Création du Parc d'Histoire Technique (ACPHT).

Un des plus importants rassemblements Européens de véhicules anciens qui déroule annuellement durant un week-end sur l’aérodrome de Cerny / la Ferté-Alais.

12 plateaux de véhicules sont repartis sur le site : Automobiles, Camions, Autobus, Motos et Vélos, Engins Militaires, Matériels Agricoles, Véhicules Incendies, Véhicules de Police et de Gendarmerie, Taxis, Matériel de Travaux Publics, Moteurs Fixes ainsi que les exposants de la Bourse d’Echange.

Un rendez-vous qui ne se résume pas seulement à une exposition statique puisqu’il met en scène des manœuvres militaires, des animations agricoles ainsi que des concours d’élégances.

Les deux journées sont couronnées par une grande parade de véhicules tout le long de la piste d’atterrissage de l’aérodrome.

Une pluridisciplinarité qui regroupe de grands collectionneurs venus de toute l'Europe pour l'occasion.

Quelques chiffres :
20 000 visiteurs sur deux jours
1 500 véhicules inscrits

10/02/2010

Diaporama de la visite du IWM - Duxford


La visite de l'Imperial War Museum organisée par Mick Martin, directeur de l'aéroport et chef de la sécurité, à la délégation de Toussus était l'occasion de pouvoir monter un diaporama à l'attention de notre commune pour avoir un aperçu de l'importance du rôle que joue l'aérodrome et le IWM dans la préservation du patrimoine de la commune, son intérêt économique et son caractère pédagogique pour la Région.

Une vidéo est lancée sur dailymotion pour avoir une idée de l'importance et de la beauté de ce musée. (cliquez sur le lien - ou sur la photo)


Un exemple, chacun à sa proportion, à suivre pour notre région reconnue comme berceau de l'aviation et en partenariat avec Jean Salis, son musée et son amicale avec qui nous bâtissons et renforçons nos liens depuis l'événement du centenaire de l'aéroport de Toussus.

Inauguré en 2007 le AirSpace muséum qui a coûté environ 40 Millions € a été sponsorisé par des constructeurs de l'aéronautique et reçoit pour son entretien, des fonds de la loterie nationale anglaise et autres grands sponsors nationaux.

Il englobe des locaux à caractères pédagogiques et culturels à l'attention des visiteurs de tout âge.

Les meetings aériens ont fait la réputation de Duxford autour de trois célébrations annuelles qui regroupent chaque jour plus de 20.000 visiteurs.
Une culture aéronautique british, toujours en plein croissance.

03/02/2010

Délégation de Toussus à l'Imperial War Museum de Duxford


C'est avec beaucoup d'amabilité que la délégation de Toussus en visite à Duxford a été reçue à l'Imperial War Museum de Duxford le 30 janvier 2010.

Une visite organisée et guidée par le Directeur de l'aéroport et Chef de la Sécurité, M Mick Martin.

Une visite qui nous fait remarquer l'implication de la Région, des communes et de leurs habitants de tout âge dans la préservation du patrimoine historique et son implication économique dans la Région.

Un musée où la visite n'est plus statique mais participative à l'égard du visiteur qui en redemande.

Lors de cette rencontre nous avons remis à M Mike Martin notre livre "d'Azur et d'Or" paru pour le Centenaire de l'aéroport ainsi que "Si Toussus nous était conté".

Cette première rencontre avec l'IWM nous servira à ouvrir de nouvelles perspectives que nous proposerons à notre partenaire Jean Salis et son musée à la Ferté Alais.
de gauche à droite : A. Borges, S. Woolston, C. Saunier, M. Martin et G. Finan

18/01/2010

Amis du jumelage Toussus - Duxford sur Facebook


Notre équipe du comité de jumelage c'est agrandi. Nous souhaitons la bienvenue à M Yann Paon.
Lors de notre dernière réunion et en fonction de la synthèse du questionnaire sur le jumelage, nous avons décidé d'ouvrir une page de communication sur Facebook afin de rendre les échanges plus conviviaux que les simples communications par e-mails.
La page des Amis du Jumelage Toussus -Duxford est désormais ouverte. Toutes les familles ayant répondu au questionnaire seront invitées à être fans de ce site ( cliquez sur ce lien ).
N'hésitez à échanger suggestions et propositions pour son amélioration et son développement en vue d'un échange en grande convivialité avec tous ceux qui nous soutiendront dans ce jumelage.

09/01/2010

Solarimpulse un rêve à la Jules Verne


Un nouveau roman de Jules Verne qui se déroulerai en 2010 ? C'est l'aventure d'une équipe désirant promouvoir les énergies renouvelables, qui voudra se lancer dans un tour du monde en avion solaire pour voler sans carburant ni pollution.

Aérodrome de Dübendorf, 3 décembre 2009 : " Alors que l’appareil prenait doucement de la vitesse, l’immense aile du Solar Impulse s’est progressivement soulevée sous le regard émerveillé des promoteurs du projet, Bertrand Piccard et André Borschberg. Après un vol d'environ 350 mètres, à un mètre d'altitude, le prototype s’est gracieusement reposé au centre de la piste, déclenchant une explosion de joie chez toute l’équipe."

Un commentaire qui rappelle cents ans plus tot celui d'Henri Farman qui répondait au journaliste Apter dans la presse du 7 octobre 1907.

Voler sans combustible fossile, à la lumière et à chaleur du soleil, une aventure qui deviendra réalité en suivant ce formidable projet qui se dessine pour 2010.
A suivre en direct sur le site de Solarimpulse.

Nous vous en parlons aussi, car l'Aéro Club de France, supporter dans ce projet nous a attribué un certificat de propriété pour la part 64/100 de la cellule solaire n° 1915 dans la catégorie innovateur dédiée à Ferdinand Ferber avec comme voeux pour 2010 : "Soyons acteur du défi de demain..."