Pages

18/06/2008

Aviation verte au Bourget

Le salon de l'Aviation Verte au Bourget, au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.
Economiser le carburant, réduire les nuisances sonores, utiliser des matériaux non polluants: c'est l'objectif des chercheurs et ingénieurs qui conçoivent l'aviation de demain.L'innovation au service du développement durable, c'est au Musée de l'Air et de l'Espace les 20, 21 et 22 juin 2008. Trois jours de démonstrations aériennes, de rencontres, d'animations, d'échanges, d'informations pour tous: pilotes, étudiants, ingénieurs, chercheurs, constructeurs, grand public...Des moments forts :- La présence d’avion et d’ULM électriques- La construction en trois jours sur le salon d’un ULM électrique - Le Prix de l’innovation sera remis par une personnalité au meilleur projet des écoles d’ingénieurs - La présentation des grands raids et de projets innovants: Bertrand Piccard, Jean-Louis Etienne, l’avion à piles, le dirigeable à pédale, la bulle d’orage, etc.

Nos amis seront présents :
Aviation Sans Frontières (ASF)
Fédération Française d’Aérostation (FFA) - Mme Patricia Lamy

16/06/2008

Un axe en déploiement


Nous n'avons pas du pétrole, mais des idées.
Un slogan au goût du jour, au prix du pétrole aujourd'hui, nos idées valent-elles de l'or ?

Étudier le terrain, cibler les partenaires, donner au projet des fondations solides et définir les axes de mouvements sont nos premiers objectifs.

(de g à d : Christophe Bollengier, Patricia Lamy, Roger Grauby, Gérard Finan)

15/06/2008

Le CNISF remercie les travaux engagés du GHTN


Dans son document "250 ans de Patrimoine du génie civil en France" rédigé par le comité génie civil et bâtiment publié en mars 2008, le Conseil National des Ingénieurs et des Scientifiques de France, remercie et met en valeur les actions du Groupe Historique de Toussus le Noble

13/06/2008

Un projet de développement durable possible sur Toussus


Un pilote préfère voler, cela personne n’en doute, mais qu'en est-il de ceux qui sont trop jeunes ou trop vieux ?
le fond du problème, c’est d’apprendre à devenir pilote et ensuite à le rester.
La réglementation, exige un minimum de 45 heures de vol, dont maximum 5 heures de simulateur et au moins 25 heures de vol en double commande. Cependant les avions sont de mieux en mieux équipés (GPS, écrans multifonctions, etc.), la réglementation aérienne est de plus en plus contraignante, le prix de l’essence ne cesse d’augmenter, les exigences en matière d’environnement sont de plus en plus fortes.
Le résultat est qu’il faut en moyenne plus de 70 heures pour obtenir une licence et que des aspects importants du pilotage sont, généralement, vus très succinctement (gestion des pannes, mises en conditions particulières, instrumentation, etc.). Hors de nombreux sujets peuvent être abordés en simulation d’une manière plus approfondie qu’en vol et il est ainsi possible de préparer une leçon en vol qui devient particulièrement efficace. Que ce soit avec des professionnels de l’ACAF et du SNPPAL, nous avons pu vérifier qu’en préparant ainsi une heure de vol avec notre système d’entraînement au vol, l’élève pilote était plus à l’aise en vol et progressait plus vite. Le but n’est donc pas de déduire de quelques heures de simulateur de son cursus d’apprentissage, mais d’éviter les 25 heures superflues en préparant mieux les leçons en vol et en réalisant au simulateur des entraînements spécifiques sur les points faibles détectés en vol.
Le renouvellement de la licence exige par ailleurs d'avoir effectué 12 heures de vol, 12 décollages et 12 atterrissages dans les 12 mois précédant la date d'expiration de votre licence dont un vol d'entraînement d'une heure au moins avec un instructeur FI. Nombreux sont les pilotes qui se contentent de ces minimums faute de temps et de budget. Des leçons au sol lorsque le porte-monnaie, la météo ou la nuit aéronautique ne permettent pas de voler, maintiendront le niveau, surtout sous l’égide d’un bon instructeur.
(commentaire de Roger Grauby)

Si cette possibilité économique existe et, pour un coût modique peut être mise en pratique. Elle réduirait la consommation d'essence, permettrait des procédures non réalisable en réel, ferait gagner en longévité le matériel volant. En plus si le fabriquant est à basé Toussus !

Cela vaut peut être la peine de prêter attention et de visiter le site : http://www.flying-box.com/

11/06/2008

Rencontre avec Roger Grauby


Une rencontre constructive a eu lieu avec Roger Grauby, gérant de la Sté EFSC basée à Toussus.

EFSC est une société spécialisée dans le développement de programmes et fabriquant de simulateurs à l'usage des aéroclubs.
Une discussion qui met en relief le manque de réceptivité des professionnels des aéroclubs aux nouvelles techniques qui permettront la survie d'une activité en asphyxie régulière dans la région parisienne et dans toutes les régions où les aérodromes sont encerclés par une urbanisation intensive.

A ce jour, on dénombre environ 460 aérodromes en France. Et demain ?
Certainement une grande partie disparaitront avant les 10 prochaines années et ne subsiteront que les mieux adaptés tel que le veut la loi de la nature depuis la création des temps. Le mieux adapté n'étant celui qui est le plus fort.

10/06/2008

Une Triangulaire Duxford / Toussus / Ferté-Alais


Et si nous rêvions ?

Un Jumelage Toussus / Duxford c'est bien, mais aussi cela doit être un échange. S'il est vrai que le Centenaire de Toussus et la Mémoire de l'amiral Ramsay relieront ce jumelage mais que pourrions nous offrir d'autres, pour ce qui savent ce que nous avons à Toussus et ce qu'il y a à Duxford.

Créer un musée avec des avions anciens à Toussus relève de l'utopie, est-ce bien nécessaire ? à quel coût, aux frais de qui ? Tout cela serait peut-être possible, dans un avenir lointain.
Mais pour l'instant, comment faire évoluer le projet, à notre niveau ? C'est tout à fait possible, toujours avec les mêmes effets de levier qui ont fait du centenaire, un grand succès.

Une possibilité de créer une triangulaire Toussus /Duxford en intégrant dans notre projet un ancien de Toussus et son formidable potentiel au travers de son amicale et musée "le temps des Hélices"pourra faire naître un projet historique, pédagogique, culturel, économique et touristique autour de ce pôle qui serait une formidable opportunité et une première en France.

Ce mardi 10 juin sera donc à marquer d'une pierre blanche car suite à une rencontre avec M et Mme Jean Salis, les conditions sont réunies pour réussir cette fusion.
Un rêve qui deviendra réalité.

A suivre....

07/06/2008

Ouvrir un dossier de Jumelage...

Qu'est ce qu'un Jumelage, Pourquoi Jumeler, quel intérêt ?
Beaucoup de questions qui se poseront par un village et une population à qui ce genre de propositions s'ouvrent à eux pour la première fois.

Il faudra donc bâtir un dossier à présenter au conseil municipal et aux habitants de Toussus pour approbation.

Heureusement que des organismes sont déjà présents pour paver le terrain et aider et encourager à ce type de projet.
A découvrir : l'AFCCRE, 50 ans d'expérience européenne au service des collectivités territoriales françaises. Un réseau de près de 2.000 collectivités territoriales françaises. Un réseau européen et mondial.
Les démarches à suivre pour réussir un jumelage.
JUMELAGES ET PARTENARIATS EUROPÉENS

01/06/2008

Meeting de la Ferté Alais - Version 2008


Être présent lors du meeting aérien de la Ferté Alais, c'était renouer avec les différents acteurs du centenaire de l'aéroport de Toussus et de leur présenter le nouveau projet de l'Aériapole qui se profile en grande ligne à l'horizon.

Un accueil chaleureux et des professionnels qui nous soutiennent et qui nous encouragent.
crédit photo : Pascal Bouchain 2008

Aviation Virtuelle, un projet pour Toussus

Aviation Sans Frontière en collaboration avec Microsoft, ADP et certains aéroclubs de Toussus présentent un projet autour de l'aviation virtuelle dans un objectif d'utiliser le potentiel de l'ordinateur et du monde de l'aviation afin d'en faire bénéficier la nouvelle jeune génération de tous les milieux sociaux. Un programme pédagogique ambitieux ouvert à tous développé dans un site spécialement dédié à ce projet :
http://www.aviation-virtuelle.org/

NVIDIA et Microsoft s'associent dans un projet commun dédié aux jeunes défavorisés : "Aviation Virtuelle"
L’organisation humanitaire « Aviation Sans Frontières » offre aux jeunes défavorisés l’occasion de partager leur passion pour aider d’autres personnes encore plus démunies à l’occasion d’événements de simulation de vol, en collaboration avec NVIDIA et Microsoft.
http://www.afjv.com/press0709/070917_aviation_virtuelle.htm