Pages

24/12/2008

Aeriapole / Fort de Buc - Acteurs dans notre environnement


Suite à la visite du fort du Haut Buc et dans la lignée de notre concept de l'Aériapole , une équipe communication présentera un dossier au concours d'idées lancé par la mairie de Buc pour la reconversion de ce fort militaire désaffecté. (voir vidéo)
Un dossier bâti pour une année 2009 aéronautique.
de gauche à droite : P. Bouchain, P. Lamy, G. Finan

18/12/2008

Présentation de Toussus à l'école de Duxford

Cette semaine, Toussus-le-Noble sera à l'honneur, à Duxford .
M. John Williams présentera notre commune aux enfants de l'école primaire de Duxford.

Il leurs exposera les images de nos diverses photothèques et vidéothèques. A Duxford, le débat sur le jumelage de nos deux communes est lancé.
Nous devrions en faire de même, sous peu à Toussus et organiser la venue d'une première équipe anglaise, prévue pour Février/Mars 2009.

11/12/2008

Huit aérodromes sur le plateau de Saclay


C'était en 1909.
Huit aérodromes s'installaient sur le plateau de Saclay. Une aventure qui démarre la vocation "Terre d'Aviation" de ce plateau.

Après le Centenaire de l'aéroport de Toussus et le livre "d'Azur et d'Or" qui retrace la vie de l'aérodrome et les pilotes de Toussus. Suite à deux ans de recherches ; deux historiens, Mme Colette Guetienne et M Georges Beisson, membres du Groupe Historique de Toussus (GHTN), sortiront en 2009 un recueil qui fait revivre cette épopée, à travers un angle inédit : Celui des infrastructures de ces aérodromes.

Une continuité dans notre projet de reconstituer l'histoire de l'aviation dans notre département.
Crédit photo : Aérodrome Borel - Collection Monique Robert (78117 Châteaufort)

10/12/2008

Jeunes de Toussus, oui nide iou

« Aviation Sans Frontières » ouvrira très prochainement sur l’aéroport de Toussus une école de pilotage virtuelle ludique qui accueillera tous les jeunes des départements limitrophes désirant avoir une approche de l’aviation en général et de l’aviation sociale en particulier.

Cette nouvelle école recevra des adolescents, écoliers et collégiens. Pour cela, nous avons besoin de nos jeunes de Toussus afin de nous épauler et nous permettre de pouvoir mener à bien ce projet.
Nous leur offrirons en contrepartie une expérience enrichissante, celle de l’encadrement qui leur serait très utile dans leur vie active.

Nous suggérerons donc à tous nos jeunes nobeltussoises et nobeltussois entre 16 et 25 ans intéressés par notre projet de se faire connaître et de se rapprocher de nous.
Nous leur proposerons une formation au BAFA. Une qualification et un diplôme nécessaire pour pouvoir encadrer des jeunes et des moins jeunes.

03/11/2008

Avionic, parlons simulation sans restrictions


Après la sortie de la version FS2004, France VFR annonce la sortie de la version pour FSX de l’Aéroport Toussus Le Noble (LFPN). Elle modélise l'aéroport de façon extrêmement détaillée, incluant des textures bâtiment 3D fidèles à la réalité, le sol en haute définition, ainsi que les textures de nuit correspondantes.

La zone couverte représente environ 60 km2 et complète l’aéroport par une couverture photo-réaliste haute résolution incluant l’Autogen et les principaux repères VFR.

Les textures de nuits sont fournies aussi bien pour les bâtiments 3D que pour le terrain photo-réaliste.

Un bel hommage que rend France VFR pour le centenaire de l'aéroport de Toussus-le-Noble.

visiter le site : avionic online

24/10/2008

Reconversion du Fort de Buc


Dans le cadre d'un projet de reconversion du fort de Buc, édifié après la guerre de 1870 pour protéger Paris, une visite a été organisée par la Mairie de Buc afin de visiter ce fort désaffecté.
(voir vidéo)

Il s'agit de cerner la problématique et formuler un projet qui place le fort dans la ville, de concilier modernité et patrimoine, espaces naturels et urbanisme.
Un concours ouvert à tous. Le dossier peut être retiré en mairie de Buc.

Une possibilité de concevoir en partie sur le terrain, un musée dédié à l'aviation, en hommage à Blériot.

La Commune de Buc fêtera en juin 2009 le centenaire de l'aéroport Blériot qui jouxtait celui de Toussus, connu comme l'aérodrome Farman.

20/10/2008

Contact avec Duxford, c'est parti...


C'est Parti......

Les premiers contacts en direct, se sont engagés le samedi 18 octobre avec M John Williams membre du Parish Council de la commune de Duxford.

Deux comités de 3 personnes chacun, seront formés et nous envisagerons des échanges, afin de juger en direct et sur le terrain des similitudes qui pourront ralier Duxford à Toussus.

Pour commencer, une invitation à visiter cette commune dès à présent, à travers son site Internet ; Connaitre son manoir du XIVeme S. , son église St John qui date du XVe et son moulin ou Oliver Cromwell a supposé habiter.

Site de Duxford

12/10/2008

Pour le Centenaire du GIFAS : Les Champs Elysées une piste d'atterissage


Plus d'un million de personnes se sont pressées aux Champs-Elysées transformés en piste d'atterrissage, pour visiter l’exposition « 100 ans d’Industrie aérospatiale française », organisée par le GIFAS. (lire communiqué)

Un succès populaire qui démontre l’intérêt du public pour l’Aéronautique et l’Espace.
(Crédit photo : spacemen1969, site internet http://astronautique.actifforum.com )

08/10/2008

Jean Salis, partenaire de Toussus dans le projet de jumelage avec Duxford


Jean Salis confirme au maire de Toussus-le-Noble, M Gilles Pancher, sa participation dans notre projet de jumelage avec Duxford.

Un regroupement autour de trois aérodromes qui symboliseront la réussite dans la conservation d’un patrimoine aéronautique, à travers un centenaire, la conjugaison de grands musées, de collections privées et d’ateliers de restauration de qualité.

Un partenariat à graver en lettre d'or pour notre région "Berceau de l'aviation".

(crédit photo : Pascal Bouchain)

03/10/2008

IFAC : L'institut de formation d'animateurs de collectivités

Former nos jeunes, les impliquer dans la vie de la commune, afin de dynamiser le développement local est l'un de nos souhaits dans le concept de l'Aeriaople.
Ce sera le sujet que nous leur proposerons prochainement sur le BAFA (voir article et vidéo) et nos suggestions pour l'obtenir à traver l'IFAC.

L’Institut de Formation d’Animation et de Conseil (IFAC) est né de la volonté de conseiller et de soutenir les collectivités locales dans leurs missions. L’ifac, espace d’échanges et de partenariat entre les élus locaux et les professionnels de l’animation et de l’action territoriale, a vocation à élaborer, à développer et à adapter des réponses aux demandes des collectivités, y compris dans le cadre des marchés publics.
Fidèle à l’esprit du service au public, l’ifac s’appuie sur son expérience de l’animation, de l’insertion et de l’action sociale ainsi que sur sa connaissance des collectivités, pour proposer des solutions réalistes conformes aux spécificités et aux contraintes locales, dans le respect des valeurs d’ouverture et de pluralité. Son but est d’aider les professionnels et les élus à définir des objectifs cohérents et de les traduire en projets et actes concrets dans une dynamique qui vise à prendre en compte la demande et satisfaire les besoins des habitants en favorisant l’esprit d’initiative tout en respectant les légitimités et en garantissant une bonne utilisation des fonds publics.

Formation au BAFA :
Depuis 1975, l’Ifac forme des animateurs et des directeurs d’Accueils de Loisirs et de Séjours de Vacances.
l'IFAC développe une démarche éducative centrée sur l’enfant et ses besoins, sur la construction d’un indispensable cadre sécurisant et accueillant. Nos stagiaires sont formés à devenir des agents efficaces au service de l’épanouissement des enfants.
Ses stages visent à apporter des outils pédagogiques et techniques afin que chaque stagiaire puisse acquérir une réflexion et des connaissances lui permettant de faire ses propres choix pédagogiques, et de les concrétiser efficacement dans son action d’animation ou de direction.
Ses formations bénéficient de l’encadrement rigoureux de praticiens de l’animation d’enfants et de jeunes. Ce sont des animateurs et des directeurs d’accueils collectifs de mineurs (ACM) repérés pour leurs compétences, et leurs capacités à transmettre des savoirs et des savoir-faire.

pour connaître l'IFAC, cliquez sur la bannière :

01/10/2008

Connaissez vous : l'Imperial War Museum de Duxford ?


Duxford possède le premier Musée de l'air d'Europe et expose l'une des plus impressionantes collections (pdf) de véhicules militaires de Grande Bretagne. l
Un héritage pour un lieu qui fût un aéroport militaire durant la première guerre mondiale et qui a joué un rôle vital durant le IIème guerre mondiale, en premier lieu comme base de la RAF et puis plus tard comme base américaine.

Duxford est aujourd'hui, réputée pour la qualité de ses meeting aériens. Le prochain show aérien d'automne se tiendra le 5 octobre.
Que voir quand on est à Duxford : Cliquez sur la bannière

30/09/2008

Pour l'amour du ciel...


Cent ans séparent ces deux affiches

A l’occasion du centenaire de l’industrie aéronautique et spatiale française, le GIFAS entretient la flamme en invitant passionnés et curieux à découvrir « à ciel ouvert », sur des Champs-Elysées transformés pour l’occasion, l’ensemble des acteurs de cette grande industrie, fierté de la France.
Au programme de cet événement historique : expositions de matériels et de photos, pavillon Environnement, espace Formation et Emploi, animations et conférences plongeront le public dans l’histoire d’une épopée merveilleuse.



Toutes les infos sur : http://www.gifas.asso.fr/fr/

Panorama complet sur l'industrie aéronautique et spatiale et les grands programmes.Visualisez la vidéo

29/09/2008

ASF exposant à Kidexpo


La 2ème édition de KIDEXPO se tiendra du 31 octobre au 2 novembre 2008 à Paris Expo, Porte de Versailles. Pendant 3 jours, vous découvrirez l'évènement national annuel de référence pour les familles : une plate forme d'informations pour les parents (Éducation et Scolarité - Sports, Loisirs et Vacances - Vie Pratique), combinée avec des animations ludiques et pédagogiques pour les enfants de 4 à 14 ans.
Kidexpo est un salon qui s'adresse aux parents et aux enfants d'aujourd'hui, soucieux de leur environnement et de leur santé. La thématique : les défis de l'environnement expliqués aux enfants.
ASF sera présent pour promouvoir son activité sur Toussus, détaillée sur
http://www.aviation-virtuelle.org/accueil_014.htm en collaboration avec Microsoft, l'ACPS et ADP .

20/09/2008

Connaissez vous le musée Jean-Baptise Salis ?


L'amicale fut fondée par Jean-Baptiste Salis en 1933. Il déposa les statuts d'une association : « Les Casques de Cuir ».

L'aérodrome de la Ferté-Alais a été officiellement créé le 14 juin 1946 au lieu-dit Plateau de l'Ardenet, dans le canton de la Ferté-Alais (Seine-et-Oise).

Le Musée de l'Amicale Jean-Baptiste Salis est aujourd'hui le Musée le plus visité de l'Essonne : près de 80 machines de collection sont basées sur l'aérodrome ; une cinquantaine est présentée sur une surface de 60 000 m². C'est un musée vivant car les engins sont presque tous en état de voler, malgré leur grand âge.

Près de 25 000 spectateurs sont présents chaque année au meeting "le temps des hélices" qui a lieu durant le week-end de la Pentecôte. Cette manifestation est de renommée internationale.

crédit photo : Pascal Bouchain

http://www.ajbs.fr/musee.php

08/09/2008

Bulletin de rentrée


Dans le bulletin municipal de Toussus, notre article pour la rentrée.

Télécharger sous format pdf

ainsi que sur le site de mairie de Toussus

http://www.ville-toussus-le-noble.fr

07/09/2008

Circulez ! Il y a le monde à voir


En ouverture de la Semaine Européenne de la Mobilité, cette manifestation se veut un lieu festif de rencontres et d’intelligences partagées. Les transports offrent à l’homme sa liberté, reste à véhiculer les bonnes idées et les bons comportements pour que cette liberté prenne tout son sens. Pendant 3 jours, le « Village de la Mobilité durable » s’installe ainsi dans le cadre exceptionnel du Trocadéro pour promouvoir les énergies alternatives, les dernières technologies, les nouveaux modes de déplacement...

Volontairement pédagogique et interactive, la « Fête des Transports et du Développement durables » propose - en complément de l’exposition d’engins - des animations : « Bar des Sciences », ateliers sur l’écologie et la sécurité routière, piste d’essais, croisières gratuites… Une ballade-découverte, gratuite, à consommer sans modération, de 7 à 77 ans, pour tous ceux soucieux de l’avenir de notre planète.
PARIS - Trocadéro
Village de la mobilité durable. Entrée libre du 12 au 14 septembre de 10h à 18h.
«Bar des Sciences«:Samedi 13 et dimanche 14 de 11h à 12h30, 14h30 à 16h00 et 16h30 à 18h.


Gérard FELDZER
Président de l’Association Transports Passion
Directeur du Musée de l’Air et de l’Espace

06/09/2008

Bonne route, Valérie...

Valérie Pécresse, députée de notre région en 2006, nous avait fait l'honneur et le plaisir d'être marraine du centenaire de l'aéroport de Toussus.

A l'époque, un difficile équilibre à tenir pour elle, entre promesses aux associations de riverains et usagers de l'aéroport.

La commémoration à nos pionniers, et le rappel de notre région comme "Berceau de l'aviation" a pu faire le lien, dans la bonne intelligence de tous.

En 2007, elle avait décidé de renoncer à la succession d'Etienne Pinte, maire de Versailles et, aussi, parrain du Centenaire de l'aéroport de Toussus.
Aujourd'hui, l'actuelle ministre de l'enseignement supérieur, n'étant pas favorable au cumul des mandats, confirme sa candidature pour briguer la tête de liste aux élections régionales en Ile-de-France en 2010, afin de pouvoir s'occuper exclusivement de sa région.
Tous nos souhaits de succès...

crédit photo : Bernard Cartiaux

02/09/2008

Être bilingue, aujourd'hui, n'est pas un luxe


Bonne Rentrée...
Être bilingue est un des objectifs actuels de l'Education Nationale.

Pouvoir donner la possibilité à nos enfants de se déplacer et communiquer dans plusieurs langues.

Si en classement de nombre de locuteurs, la langue anglaise vient en 3ème position après le mandarin et l'espagnol, car parlée par plus d'un milliard d'anglophones ; elle vient bien avant le français qui n'est parlé que par environ 500 millions de francophones, 5ème rang au classement, ou l'allemand, classé 11ème - 200 millions de germanophones. (source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_de_locuteurs)

Notre projet de jumelage avec Duxford, offrirait une opportunité aux jeunes de nos communes anglaise et française de pouvoir s'exprimer et communiquer dans la langue de Shakespeare et de Molière tout en baignant dans des environnements propices et riches de l'histoire de l'aviation et à proximité d'universités renommées, tant dans la région de Cambridge que sur le plateau de Saclay.

Un projet pédagogique intéressant et innovant sur les bases des nouvelles frontières de l'Europe du XXIème siècle.

01/09/2008

Anjou Ailes rétro, 100 ans d'aviation en Anjou


L'aéroport situé au nord d'Angers a accueilli le 30 et 31 août, 85 anciens avions restaurés.
Une septième édition du meeting aérien Anjou Ailes Rétro, à l'initiative du musée régional de l'air.
Un événement placé sous le signe de René Gasnier, qui effectuait en 1908, le premier vol en Anjou à bord d'un appareil de sa conception. Il réussit son premier vol sur une distance d’environ 1 kilomètre à une altitude de 6 à 7 mètres. René Gasnier participa activement à la naissance de l’aérodrome d’Angers-Avrillé

Le rassemblement Anjou Ailes Rétro était ouvert à tous les appareils construits avant 1970.

24/08/2008

En route vers une citoyenneté européenne


Samedi 23 Août a eu lieu à Toussus, la cérémonie du passage de la "2ème Division Blindée" lors de la libération de Paris le 25 août 1944.

L'occasion de rendre hommage à la mémoire de l'Amiral Ramsay.

Une présence remarquée de l'attaché militaire de l'Ambassade de Grande Bretagne, Capitain Philip Stonor avec nos jeunes de Toussus pour honorer notre histoire et l'occasion d'une rencontre directe avec la famille du Maréchal Leclerc de Hautecloque et les vétérans de la 2ème DB.

Une voie commune vers notre projet de jumelage avec la commune de Duxford (G.B)

04/08/2008

EAN de Toussus, touché par la réforme militaire


Le premier ministre François Fillon a dévoilé jeudi 24 juillet la nouvelle carte militaire qui prévoit la suppression de 83 unités militaires à partir de 2009 dans le plan de modernisation de la Défense.

Selon M Hervé Morin, le ministre de la Défense, l’objectif de ce plan est de réaliser des économies. Il permettrait d’économiser deux milliards d’euros par an qui seront « réinjectés dans l'équipement des forces ».

L'aéronautique navale basée à Toussus est concernée. Elle figure sur la liste des unités qui seront fermées à partir de 2011.

Une information qui nous touche de plein fouet en ce début des vacances d'août.

20/07/2008

100 ans d'aviation en Anjou

Une information de nos amis du musée régional de l'air - Anjou :


Les 30 et 31 Août 2008, l'équipe du GPPA - Musée Régional de l'Air d'Angers-Marcé organise le rassemblement d'avions anciens " Anjou Ailes Rétro ". Ce rassemblement est ouvert à tous les avions construits avant 1970. Le Musée, qui possède une centaine d'avions et de planeurs anciens dont bon nombre en état de vol, est le cadre de ce rassemblement qui se veut amical et culturel.
Au programme du week-end : vols, visites du Musée, animations pour les enfants, échanges avec les équipes angevines de restauration, conférences sur les aéronefs anciens, etc.Les équipages sont accueillis à partir du vendredi après-midi. L'hébergement est assuré à proximité de l'aérodrome (chambres d'hôtes, gîtes, campings et hôtels, location de voiture).Un bon moment de convivialité aéronautique dans une région pleine de bonnes choses !
VOUS ÊTES PILOTE, PARTICIPANT, BENEVOLE,
CLIQUEZ ICI POUR VOUS INSCRIRE

adresse du site : http://www.musee-aviation-angers.fr/

18/07/2008

Jean Baptiste Salis, un pionnier de Toussus


Pourquoi notre souhait d'un jumelage Duxford/Toussus/aérodrome de la Ferté-Alais ?

L'histoire, un perpétuel recommencement :

Le 1er septembre 1933, Jean-Baptiste Salis participe au développement de l'aérodrome de Toussus-le-Noble, auquel il donne sa première activité en installant : station-service, ateliers, école de pilotage à côté de chez Farman. Fin 1933, il dépose les statuts d'une association , "Les Casques de Cuir", (J.O. du 10/01/1934) qui seront partiellement repris par l'Escadrille du Souvenir et l'Amicale Jean-Baptiste Salis. Ses buts sont les suivants :
- Établir entre tous les professionnels et amis de l'aviation de tous les pays un centre de relations amicales les rapprochant, maintenant leurs traditions et développant entre eux le sentiment de solidarité universelle, tel qu'il existe chez les gens de mer.
- Propager le goût et le sens de l'aviation parmi les foules et plus particulièrement parmi les jeunes, par l'exemple et en leur facilitant la navigation aérienne.
- Apporter son appui à tous groupements d'entraide et de secours créés au profit de tous les aviateurs sans exception.

1939-1940 : Mobilisé le premier jour à VILLACOUBLAY, puis mis en affectation spéciale pour diriger l'école qui lui est confiée.
En 1940, le Ministère de l'Air réquisitionne l'ensemble de l'école (bâtiments et installations, mobilier, près de 130 moteurs, 50 hélices, divers matériels techniques). Les moteurs seront sabotés avant l'arrivée des allemands et rendus inutilisables.
Jean-Baptiste possédait à GOMETZ une usine de pièces détachées pour avions, soutraitant des Maisons RATHIER, MESSIER et RENAULT-Moteur. Il reçoit l'ordre du Colonel BENZ de l'Etat Major de l'Air Allemand de reprendre son activité. Jean-Baptiste refuse, désorganise et désapprovisionne l'usine et s'enfuit habiter la Ferté-Alais.

En juin 1940 : occupation de l'aérodrome de Toussus-le-Noble et réquisition des établissements Salis. Une partie du matériel et du stock est enlevée, une autre partie est détruite. Les avions sont sectionnés, les pièces détachées brisées. Parmi ces 32 avions de collections : 3 Bleriot, 2 Farman, 3 Morane, 1 Libellule Hanriot, et 2 prototypes J-B. Salis. Une dizaine de véhicules individuels et utilitaires est également saisie. Entré dans la Résistance, Jean-Baptiste met sa propriété à la disposition du Commandement anglais B.O.A.; la piste est alors homologuée sous le "nom de code BINIOU".
Elle ne recevra que des parachutages en vue d'équiper la résistance et préparer un terrain de secours proche de Paris. Il recevra la Croix de Guerre 1939/45 avec palme et sera nommé Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur à titre militaire.


17/07/2008

Préservation du Patrimoine


Il existe en France plus de quarante mille monuments protégés et génèrent plus de 500.000 emplois. Un domaine de première importance où la mixité sur le territoire rend nécessaire l'existence d'un élément fort d'intégration pour tisser les liens, entretenir ce patrimoine et le transmettre aux générations futures.

C'est dans cette optique (lire article fev 2007) que c'est organisé le Centenaire de l'aéroport de Toussus pour garder en mémoire que notre région est berceau de l'aviation, terre où les ailes ont pris racines.

Notre région possède un formidable potentiel de ressources qui ne demandent qu'à être mis en valeur et la possibilité d'entreprendre.

TNS Sofres a recemment réalisé un sondage pour évaluer les rapports de Français avec leur patrimoine selon lequel il apparaît que ce patrimoine contribue de manière importante au développement touristique, à la transmission d'un héritage aux générations futures, au maintien et au développement de savoir-faire et des techniques rares.

16/07/2008

Le Brevet d’initiation aéronautique


Le Brevet d’initiation aéronautique (BIA),
un B.A.-Ba né d’un partenariat entre l’Éducation nationale et l’Aviation civile, le Brevet d’initiation aéronautique pour les jeunes connaît un succès grandissant depuis dix ans.

Les années 1990 et 2000 ont vu fleurir les initiatives visant à permettre à des jeunes adolescents de s’initier à l’aéronautique et, par-là même, d’être sensibilisés et informés sur les débouchés qu’offre l’aviation.
Afin de gérer et de développer ces activités aéronautiques en milieu scolaire, des Comités d’initiation et de recherche aéronautique et spatiale (CIRAS) ont été créés à partir de 1989 dans chaque académie. « S’inscrivant dans le cadre des accords entre l’Éducation nationale et l’Aviation civile, ils ont pour mission de mettre en place et de coordonner les activités aéronautiques proposées aux élèves », explique Charles Pigaillem, délégué académique du CIRAS de Créteil.
Les CIRAS organisent, en particulier, les enseignements préparant au Brevet d’initiation aéronautique (BIA) et au Certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique (CAEA). Ce
dernier forme, chaque année, une centaine d’enseignants ou d’instructeurs intervenant sur ces brevets délivrés conjointement par les deux ministères.

Créé dans les années 1960, le BIA connaît, depuis dix ans, un incroyable succès avec plus de 4 000 brevetés chaque année, contre seulement 300 en 1993. Aujourd’hui, 24 académies
sur 28 préparent au BIA. Il s’adresse à des jeunes d’au moins 13 ans et est dispensé dans une centaine de collèges, lycées et universités de la France entière. La formule comprend des cours « classiques » et une quarantaine d’heures de théorie aéronautique.

Initiation en vol
La partie pratique est consacrée à diverses activités expérimentales comme, par exemple, la réalisation d’un simulateur à partir d’un logiciel PC, à l’initiation au pilotage sur simulateurs
et, pour les plus chanceux, à l’initiation en vol dans le cadre de conventions signées entre les établissements scolaires et les aéroclubs.
Le BIA est une première étape reconnue vers différents diplômes aéronautiques, en particulier le brevet de pilote privé. Il permet à celui qui en est titulaire l’obtention de bourses dans le cadre de pratiques sportives.
« Mais l’activité du CIRAS envers les jeunes ne se résume pas à faire passer des baptêmes de l’air, précise Charles Pigaillem. Il s’agit d’une initiation au monde aéronautique, à ses formations, à ses métiers et à ses sports. » Le BIA ne représente, en effet, qu’un quart des activités proposées dans le domaine aéronautique. C’est d’ailleurs l’une des principales tendances observées ces dernières années : le BIA s’inscrit de plus en plus dans les différents projets éducatifs des lycées, lycées professionnels et technologiques,
et collèges.

Michaël Couybes
CIRAS - Rectorat de Créteil - 4, rue Georges Enesco
Site Internet : www.univ-paris12.fr/ciras.

Le rôle de la DGAC
« La Direction générale de l’aviation civile, par sa Mission Aviation légère, est actrice à plusieurs niveaux, explique Philippe Hoëppe, le chef de la mission. D’abord, elle copréside avec l’Éducation nationale la Commission mixte aéronautique (COMIXA), composée de représentants des deux ministères et des différentes fédérations aéronautiques, où sont définies les orientations que chaque ministère entend prendre dans ce domaine. Y sont également débattus les programmes et épreuves des BIA et CAEA, ainsi que tout problème spécifique sur lequel une position collégiale doit être donnée. En outre, les diplômes BIA et CAEA sont cosignés par le ministère de l’Éducation nationale et la DGAC. En ce qui concerne la délivrance par équivalence du CAEA aux instructeurs aéronautiques en activité, c’est la DGAC qui assure le traitement administratif des dossiers et délivre les diplômes.
De plus, la DGAC octroie des subventions aux fédérations aéronautiques tant pour les aider à mettre en oeuvre des sessions de formation que pour attribuer des bourses de pilotage aux détenteurs de BIA. »
Et Philippe Hoëppe de souligner enfin que « de nombreux agents de la DGAC participent localement soit en tant qu’intervenant dans les formations, soit en tant que membre dans les jurys d’examen. »
Toutes les informations sur le BIA et l'académie de Versailles :

Entre Voisins - Ce qu'en pense Châteaufort


Article paru dans "Le Castelfortain" de Juin 2008


LES NUISANCES AERIENNES A CHATEAUFORT :
ESSAI DE SOLUTIONS

Début avril, une réunion a été organisée par la division de l'Aviation générale de l’Ile de France afin d'élaborer des solutions pour réduire les contraintes de bruit que les riverains de l'aéroport de Toussus subissent en permanence par les avions et les hélicoptères.

Les représentants des municipalités concernées ainsi que les associations de défense de l'environnement étaient donc présents pour proposer de nouveaux circuits aériens en accord avec les contraintes des pilotes, notamment pour assurer la sécurité en vol et au sol des « aéronefs ».

Cette réunion avait également pour but de préparer en petit nombre celle du comité de suivi de la charte de l'environnement de Toussus-le-Noble » qui devait se tenir quelques jours plus tard, le 15 avril.

Ce comité est constitué de 3 groupes d'intervenants les représentants des municipalités, les pilotes et les instances de l'Aviation Civile ; les associations sont également présentes mais, n'ayant pas signé la charte élaborée par ce groupe, elles ne participent pas (encore) au vote.
Ce comité est important car il nous permet d'être écouté par l'Aviation civile et les pilotes.
En premier lieu, nous avons analysé la proposition de supprimer le passage des avions dans la vallée de la Mérantaise en les faisant passer par un circuit court entre Châteaufort et Toussus en prenant un virage très «serré » juste après le décollage par vent d'Ouest.

Cette solution a été rapidement écartée par le pilote instructeur de la DAC (Aviation Civile) car elle était trop « accidentogène »!
Une autre solution par vent d'Ouest, consistant passer par le nord (autour du golf), sembla intéressante car elle aurait créé peu de nuisances au dessus des bâtiments industriels et le passage au dessus d'une partie de Buc par vent arrière n'aurait pas été plus bruyant que les passages sur Châteaufort dans les mêmes conditions de vent. Très vite, elle a été refusée car cette partie Nord est réservée à Villacoublay et, de plus, la charte prévoit de ne pas « déplacer » les contraintes sur d'autres communes...

Le constat a été fait que le bruit des avions à Châteaufort par vent arrière (vent d'Est) est supportable SI les pilotes réduisent leur régime moteur. Cela a permis de proposer de faire 2 tests dans un temps défini :
1er test : hauteur 600 pieds avec circuit plus au sud puis retour sur la vallée. Cette localisation permet d'une part d'éviter que le vent d'ouest ne rabatte le bruit sur Châteaufort, d'autre part améliore la capacité du pilote (en place gauche) à se positionner à une distance "ad hoc" entre les agglomérations dans ce secteur et à se repérer par rapport à la forêt de la Mérantaise.

Solution par vent d'Ouest avec passage par la vallée
Par vent d'Ouest, les avions décollent côté Châteaufort et les pilotes ralentissent leur régime moteur juste après le 1er virage au dessus de la vallée.

De plus, pour éviter aux avions de faible puissance d'être au maximum de leur régime en permanence pour monter à 800 pieds, il a été proposé de les faire passer à 600 pieds ; ainsi, ils pourront réduire plus rapidement leur vitesse de moteur.
Cette hauteur est déjà utilisée pour le « petit tour de piste », mais le nouveau circuit « test » est différent


2ème test : hauteur 800 pieds avec circuit plus long et retour sur la vallée de la Mérantaise.
Cette solution va être également testée pour comparer la différence de bruit avec la 1ère solution. Pour cette raison, nous avons demandé dans nos « brèves » de mai , des « oreilles » pour donner un avis sur la différence de bruit pour chacune de ces solutions ; tout était prêt , et il ne restait plus qu'à attendre l'autorisation des instances de l'Aviation Civile, qui devait être donnée pour fin mai...
Des discussions sont toujours en cours pour faire ces tests, non pas à partir de juin, mais dès le début septembre et pendant 2 périodes de 2 mois, les accords sur les modifications de vols étant toujours très longs à prendre.

Ce délai supplémentaire nous permettra de nous organiser à Châteaufort, notamment dans le comité consultatif, qui organise ses premières réunions courant juin.
Un dernier point concerne les hélicoptères qui sont de plus en plus nombreux.
Ce sujet doit faire l'objet d'autres réunions spéciales pour trouver des circuits moins contraignants pour les Castelfortains ...

A suivre...
Noël Nicolas et
Stéphanie Germanicus

07/07/2008

Saga des célébrations aéronautiques françaises


1907 - 2007, l'aéroport de Toussus le Noble a été le premier à fêter son centenaire en France et annonce les prochaines célébrations de centenaire dans le monde de l'aéronautique, sur le territoire.

Telle cette affiche exposée au musée Smithsonian National Air and Space Museum de Washington DC qui réserve une aile spéciale aux Frères Wright et l'ouverture à l'ère de l'aéronautique en 1903.

18/06/2008

Aviation verte au Bourget

Le salon de l'Aviation Verte au Bourget, au Musée de l'Air et de l'Espace du Bourget.
Economiser le carburant, réduire les nuisances sonores, utiliser des matériaux non polluants: c'est l'objectif des chercheurs et ingénieurs qui conçoivent l'aviation de demain.L'innovation au service du développement durable, c'est au Musée de l'Air et de l'Espace les 20, 21 et 22 juin 2008. Trois jours de démonstrations aériennes, de rencontres, d'animations, d'échanges, d'informations pour tous: pilotes, étudiants, ingénieurs, chercheurs, constructeurs, grand public...Des moments forts :- La présence d’avion et d’ULM électriques- La construction en trois jours sur le salon d’un ULM électrique - Le Prix de l’innovation sera remis par une personnalité au meilleur projet des écoles d’ingénieurs - La présentation des grands raids et de projets innovants: Bertrand Piccard, Jean-Louis Etienne, l’avion à piles, le dirigeable à pédale, la bulle d’orage, etc.

Nos amis seront présents :
Aviation Sans Frontières (ASF)
Fédération Française d’Aérostation (FFA) - Mme Patricia Lamy

16/06/2008

Un axe en déploiement


Nous n'avons pas du pétrole, mais des idées.
Un slogan au goût du jour, au prix du pétrole aujourd'hui, nos idées valent-elles de l'or ?

Étudier le terrain, cibler les partenaires, donner au projet des fondations solides et définir les axes de mouvements sont nos premiers objectifs.

(de g à d : Christophe Bollengier, Patricia Lamy, Roger Grauby, Gérard Finan)

15/06/2008

Le CNISF remercie les travaux engagés du GHTN


Dans son document "250 ans de Patrimoine du génie civil en France" rédigé par le comité génie civil et bâtiment publié en mars 2008, le Conseil National des Ingénieurs et des Scientifiques de France, remercie et met en valeur les actions du Groupe Historique de Toussus le Noble

13/06/2008

Un projet de développement durable possible sur Toussus


Un pilote préfère voler, cela personne n’en doute, mais qu'en est-il de ceux qui sont trop jeunes ou trop vieux ?
le fond du problème, c’est d’apprendre à devenir pilote et ensuite à le rester.
La réglementation, exige un minimum de 45 heures de vol, dont maximum 5 heures de simulateur et au moins 25 heures de vol en double commande. Cependant les avions sont de mieux en mieux équipés (GPS, écrans multifonctions, etc.), la réglementation aérienne est de plus en plus contraignante, le prix de l’essence ne cesse d’augmenter, les exigences en matière d’environnement sont de plus en plus fortes.
Le résultat est qu’il faut en moyenne plus de 70 heures pour obtenir une licence et que des aspects importants du pilotage sont, généralement, vus très succinctement (gestion des pannes, mises en conditions particulières, instrumentation, etc.). Hors de nombreux sujets peuvent être abordés en simulation d’une manière plus approfondie qu’en vol et il est ainsi possible de préparer une leçon en vol qui devient particulièrement efficace. Que ce soit avec des professionnels de l’ACAF et du SNPPAL, nous avons pu vérifier qu’en préparant ainsi une heure de vol avec notre système d’entraînement au vol, l’élève pilote était plus à l’aise en vol et progressait plus vite. Le but n’est donc pas de déduire de quelques heures de simulateur de son cursus d’apprentissage, mais d’éviter les 25 heures superflues en préparant mieux les leçons en vol et en réalisant au simulateur des entraînements spécifiques sur les points faibles détectés en vol.
Le renouvellement de la licence exige par ailleurs d'avoir effectué 12 heures de vol, 12 décollages et 12 atterrissages dans les 12 mois précédant la date d'expiration de votre licence dont un vol d'entraînement d'une heure au moins avec un instructeur FI. Nombreux sont les pilotes qui se contentent de ces minimums faute de temps et de budget. Des leçons au sol lorsque le porte-monnaie, la météo ou la nuit aéronautique ne permettent pas de voler, maintiendront le niveau, surtout sous l’égide d’un bon instructeur.
(commentaire de Roger Grauby)

Si cette possibilité économique existe et, pour un coût modique peut être mise en pratique. Elle réduirait la consommation d'essence, permettrait des procédures non réalisable en réel, ferait gagner en longévité le matériel volant. En plus si le fabriquant est à basé Toussus !

Cela vaut peut être la peine de prêter attention et de visiter le site : http://www.flying-box.com/

11/06/2008

Rencontre avec Roger Grauby


Une rencontre constructive a eu lieu avec Roger Grauby, gérant de la Sté EFSC basée à Toussus.

EFSC est une société spécialisée dans le développement de programmes et fabriquant de simulateurs à l'usage des aéroclubs.
Une discussion qui met en relief le manque de réceptivité des professionnels des aéroclubs aux nouvelles techniques qui permettront la survie d'une activité en asphyxie régulière dans la région parisienne et dans toutes les régions où les aérodromes sont encerclés par une urbanisation intensive.

A ce jour, on dénombre environ 460 aérodromes en France. Et demain ?
Certainement une grande partie disparaitront avant les 10 prochaines années et ne subsiteront que les mieux adaptés tel que le veut la loi de la nature depuis la création des temps. Le mieux adapté n'étant celui qui est le plus fort.

10/06/2008

Une Triangulaire Duxford / Toussus / Ferté-Alais


Et si nous rêvions ?

Un Jumelage Toussus / Duxford c'est bien, mais aussi cela doit être un échange. S'il est vrai que le Centenaire de Toussus et la Mémoire de l'amiral Ramsay relieront ce jumelage mais que pourrions nous offrir d'autres, pour ce qui savent ce que nous avons à Toussus et ce qu'il y a à Duxford.

Créer un musée avec des avions anciens à Toussus relève de l'utopie, est-ce bien nécessaire ? à quel coût, aux frais de qui ? Tout cela serait peut-être possible, dans un avenir lointain.
Mais pour l'instant, comment faire évoluer le projet, à notre niveau ? C'est tout à fait possible, toujours avec les mêmes effets de levier qui ont fait du centenaire, un grand succès.

Une possibilité de créer une triangulaire Toussus /Duxford en intégrant dans notre projet un ancien de Toussus et son formidable potentiel au travers de son amicale et musée "le temps des Hélices"pourra faire naître un projet historique, pédagogique, culturel, économique et touristique autour de ce pôle qui serait une formidable opportunité et une première en France.

Ce mardi 10 juin sera donc à marquer d'une pierre blanche car suite à une rencontre avec M et Mme Jean Salis, les conditions sont réunies pour réussir cette fusion.
Un rêve qui deviendra réalité.

A suivre....

07/06/2008

Ouvrir un dossier de Jumelage...

Qu'est ce qu'un Jumelage, Pourquoi Jumeler, quel intérêt ?
Beaucoup de questions qui se poseront par un village et une population à qui ce genre de propositions s'ouvrent à eux pour la première fois.

Il faudra donc bâtir un dossier à présenter au conseil municipal et aux habitants de Toussus pour approbation.

Heureusement que des organismes sont déjà présents pour paver le terrain et aider et encourager à ce type de projet.
A découvrir : l'AFCCRE, 50 ans d'expérience européenne au service des collectivités territoriales françaises. Un réseau de près de 2.000 collectivités territoriales françaises. Un réseau européen et mondial.
Les démarches à suivre pour réussir un jumelage.
JUMELAGES ET PARTENARIATS EUROPÉENS

01/06/2008

Meeting de la Ferté Alais - Version 2008


Être présent lors du meeting aérien de la Ferté Alais, c'était renouer avec les différents acteurs du centenaire de l'aéroport de Toussus et de leur présenter le nouveau projet de l'Aériapole qui se profile en grande ligne à l'horizon.

Un accueil chaleureux et des professionnels qui nous soutiennent et qui nous encouragent.
crédit photo : Pascal Bouchain 2008

Aviation Virtuelle, un projet pour Toussus

Aviation Sans Frontière en collaboration avec Microsoft, ADP et certains aéroclubs de Toussus présentent un projet autour de l'aviation virtuelle dans un objectif d'utiliser le potentiel de l'ordinateur et du monde de l'aviation afin d'en faire bénéficier la nouvelle jeune génération de tous les milieux sociaux. Un programme pédagogique ambitieux ouvert à tous développé dans un site spécialement dédié à ce projet :
http://www.aviation-virtuelle.org/

NVIDIA et Microsoft s'associent dans un projet commun dédié aux jeunes défavorisés : "Aviation Virtuelle"
L’organisation humanitaire « Aviation Sans Frontières » offre aux jeunes défavorisés l’occasion de partager leur passion pour aider d’autres personnes encore plus démunies à l’occasion d’événements de simulation de vol, en collaboration avec NVIDIA et Microsoft.
http://www.afjv.com/press0709/070917_aviation_virtuelle.htm

02/05/2008

Communication du projet de l'Aériapole



Fin avril 2008, l'information du projet de l'aeriapole est lancée à tous les membres et partenaires ayant participé au centenaire.
Nous avons reçu des retours immédiats très favorables qui confirment l'intérêt du projet et ouvrent des horizons.
Une nouvelle fois, ceci démontre que dans un groupe, chacun y apportant ce qu'il sait faire de mieux, une synergie formidable peut se developper au bénéfice de notre région et dans le respect de toutes les opinions.

14/04/2008

Rencontre avec le Président Audouin Dollfus


Le samedi 12 avril était l'occasion d'une rencontre avec le Président Audouin Dollfus et retrouver M Jean-François Georges, président de l'Aéroclub de France, dans le Hangar Y de Meudon pour le projet de centre Européen des Ballons et des dirigeables.
Une nouvelle confirmation du riche patrimoine aérostatique et aéronautique de notre région qu'il est nécessaire de préserver et mettre en valeur.
D'où le projet muséal d'aménagement du Hangar, convenu avec le Ministère de la Culture et de la Communication pour remettre le bâtiment en état et préparer la création du Centre Européen des Ballons et Dirigeables.

10/04/2008

L'aériapole un concept...


La dynamique du centenaire à Toussus a permis de développer une nouvelle synergie acquise lors de cette célébration afin d'évoluer vers un concept qui puisse répondre aux questions posées sur le long terme aux petits terrains d'aviations, dans un environnement changeant.
Le concept de l'aériapole est une approche à ces questions, dans un but de concertation pour un développement qui soit à la fois économique, environnemental, social et pédagogique.

06/04/2008

Avril, l'éclosion


Après un mois de mars très actif au vue des élections municipales, une nouvelle équipe est constituée autour de Gilles Pancher - maire sortant et président du CCAT.

Toutes le conditions sont réunies afin de constituer un projet de l'après-centenaire bâti sur l'expérience et la réalité du terrain acquise lors de l'organisation de cet événement

20/02/2008

Un projet qui pointe son nez...

Avec tous les ingrédients récoltés au Centenaire, un projet est en cours d'étude qui allie Histoire, Concertation, Environnement, Préservation environnementale et Vision d'avenir.

Ce projet d'un Hub de concertation sous forme de musée et la création d'une école de pilotage virtuelle, pour l'entrée de Toussus dans le XXIeme siècle.

Un brainstorming qui se met en marche pour répondre à une question simple : Faut il en rester là ? ...

Projet d'un Hub de concertation...


Avec tous les ingrédients récoltés au centenaire, un projet est en cours d'étude qui allie Histoire, Concertation, Environnement, Préservation environnementale et Vision d'avenir.

Un projet sous forme de musée et la création d'une école de pilotage virtuelle, pour l'entrée de Toussus dans le XXIeme siècle.

Un brainstorming en phase de démarrage pour une question simple : Faut-il en rester là ? ....

14/02/2008

Exposition cent ans d'aéronautique au Val de Gally


Invitation au vernissage de l'exposition Cent Ans d'aéronautique du Val de Gally à Noisy le Roi.
Projet de création d'une exposition standardisée, itinérante reprenant l'histoire des aéroports des communes des Yvelines.

Plusieurs communes pourraient, avec Toussus, être impliqués dans cette initiative tel que :Voisins, Guyancourt, Chateaufort, Buc, Versailles, Velizy, Meudon la Forêt.

30/01/2008

Création du Blog Graines de Toussus


L'année 2008 s'annonce riche en nouveautés. Toussus bientôt doublera le nombre de ses habitants et la création d'un nouveau plan de quartier "la mare chevalier".
De plus les élections municipales annoncent un changement d'équipe.

Tout lancement d'un nouveau projet autour du centenaire était inadéquat durant toute la période sensible des préparations de ces élections.
D'où le lancement d'un blog à vocation généraliste qui informe les nouveaux arrivants que Toussus est une terre d'histoire et un village dynamique avec un fort potentiel d'activités associatives

Le blog : Graines de Toussus est né.